S’exporter à l’étranger avec une campagne de crowdfunding – expérience de La Boite du Fromager

Comment une campagne de crowdfunding peut aider à se lancer sur un marché étranger ? Rebecca Mativet, fondatrice de La Boite du Fromager partage avec nous son retour d’expérience. La campagne qu’elle a lancée n’est d’ailleurs pas encore terminée, vous pouvez y contribuer vous aussi ici :

crowdfunding export a letranger

Merci à Rebecca pour ce retour d’expérience et bonne lecture à vous.

Qu’est ce qui t’a motivée à te lancer sur le marché britannique ?

RebJe suis une grande amatrice de vins et de fromages, je ne m’en cache plus :). J’ai tout d’abord développé la France depuis 1 an avec le site www.laboitedufromager.com.

Mon frère vivant à Londres depuis 4 ans, j’y vais donc régulièrement et je me suis rendue compte, en parcourant les marchés locaux, que les anglais sont friands de produits du terroir français. Et je ne te parle pas des 300 000 expatriés français en manque de fromage … mais tu en sais quelque chose vivant maintenant à Londres ;-).

Par ailleurs, je me suis vite aperçue que les Anglais avait une plus grande facilité que les Français à se faire livrer des produits frais.

Donc suite à une belle évolution des ventes sur le marché Français, je me suis dit que les Anglais étaient peut-être encore plus ouverts à la découverte de produits Français via Internet, que les Français eux-même. Le marché britannique m’a vite motivée car les Anglais sont de bons vivants, comme nous, qui aiment la « bonne bouffe » ! 🙂

Quelle est ta stratégie pour développer ton activité là-bas ?

Concernant le Vin, nous ne souhaitons pas proposer des vins de grandes maisons, mais des petites pépites que nous mettons tout en oeuvre pour découvrir, avec notre sommelier.

Concernant le fromage, nous constatons souvent que les consommateurs ont des idées reçues sur les fromages. En France, le fromage est souvent mal connu, car acheté auprès de grand distributeurs qui ne tiennent pas compte de la qualité de fabrication et ne parlons pas du goût !

Afin de nous faire connaitre, nous avons tout d’abord lancé cette semaine une campagne de crowdfunding sur Kisskissbankbank afin d’essayer de faire un peu de buzz auprès des anglais mais aussi des expats. En parallèle nous avons contacté des blogueurs influents et nous leur avons permis de gouter nos produits. Les retours sont positifs et dans les commentaires de blog nous remarquons un certain engouement de leurs lecteurs. La prochaine étape est de continuer notre démarchage des blogueurs, d’obtenir de la presse et d’organiser ou de sponsoriser des évènements.

Tu es en phase de collecte de fonds via une campagne de financement participatif (crowdfunding). Quelles actions as-tu mises en place pour récolter ces fonds ?

Je passe par différents moyens pour récolter des fonds : tout d’abord j’ai sensibilisé mon 1er cercle à savoir mes amis proches et ma famille. Une fois la campagne lancée grâce à eux, j’ai élargi en contactant toutes les connaissances professionnelles, puis j’ai communiqué auprès de tous les blogueurs qui ont déjà fait un article sur mon concept, ou vont en faire un.

Je communique également régulièrement sur tous les réseaux sociaux. J’avoue que réussir une campagne est plus compliqué que je le pensais car les plateformes ne sont pas vraiment aidantes dans un 1er temps. Elles attendent que tu réussisses par toi-même avant d’activer leurs propres réseaux.

Comment fais-tu pour t’organiser pendant cette phase de « sprint » ?

Comme je suis déjà bien occupée par mon quotidien, j’ai recruté un étudiant en contrat de qualification qui est principalement en charge d’animer cette campagne. Et puis je suis aidée par mon réseau et je t’en remercie d’ailleurs.

As-tu un dernier conseil à partager avec nous ?

Lancer une campagne de crowdfunding est très long car le travail en amont est important : Faire du storytelling, réaliser une video, communiquer, …

Je vous conseille donc de vous lancer seulement si vous avez un produit original, du temps et une communauté importante déjà existante.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *