Sébastien Gaudin : un startuper français dans le domaine de la santé en Chine avec The CareVoice

Si l’on se fie aux énormes besoins de la population chinoise dans le domaine de la santé et au manque de confiance envers les docteurs ou les traitements, la santé représente un marché propice aux idées innovantes et pertinentes en Chine. Une des start-ups qui se développent dans ce domaine est l’œuvre d’un français. The CareVoice est la première plateforme sociale de partage d’expérience sur le domaine de la santé. Sébastien Gaudin, le fondateur, a lancé avec son équipe une première application mobile à Shanghai. Voici son interview, réalisée avec Daxue Consulting. Bonne lecture à toutes et à tous et merci à Sébastien pour son témoignage.

Your Experience page_TCVPouvez-vous vous nous présenter votre société et votre activité ?

The CareVoice est la première plateforme sociale de partage d’expérience sur le domaine de la santé. Nous souhaitons aider les patients à prendre de meilleures décisions pour leurs besoins de santé et permettre aux institutions, aux entreprises et aux professionnels de la santé d’améliorer l’expérience de leur client et leurs services. Nous sommes basés en Chine. Une première application mobile a été lancée à Shanghai il y a environ deux mois et nous lançons maintenant The CareVoice à New Delhi.

Vous allez commencer le récit de votre aventure entrepreneuriale. Si vous deviez le publier, quel serait le titre de l’ouvrage ?

Quelques semaines après avoir fait le « grand saut », j’ai partagé officiellement ce changement avec un message intitulé « Après une carrière passionnante au sein d’un grand groupe (Sanofi), pourquoi ai-je décidé de créer ma propre propre entreprise? » J’ai fortement apprécié mes années passées au sein de Sanofi, en particuliers les trois dernières en Chine. C’est une expérience qui m’a permis de développer de solides bases professionnelles. Ce n’était donc pas l’idée de quitter le monde « Corporate » mais une décision choisie. Evidemment, je croyais déjà fortement au concept de The CareVoice. Je suis convaincu que cela peut contribuer à faire évoluer le marché de la santé et apporter beaucoup à chacun et plus largement à la société.

Racontez-nous une anecdote qui vous a amené à entreprendre.

Vivre à l’étranger a été un élément essentiel de mon parcours d’entrepreneur. De façon évidente, nous devenons plus curieux à propos des choses qui nous entourent quand on se plonge dans un environnement complétement différent. Vivre en Chine dans un marché si dynamique avec toujours autant de besoins sans réponses, surtout dans le domaine de la santé, a été un vrai déclencheur. A vrai dire, l’idée m’ayant mené à The CareVoice m’est venue durant une réunion « au vert » destinée à la recherche de nouvelles idées…

Une aventure n’est pas sans péripéties et rebondissements. Quels ont été les difficultés ou problèmes auxquels vous avez fait face ?

Les deux difficultés principales sont la langue et la crédibilité technique. J’avais une expérience limitée dans le domaine de l’engagement digital, surtout en ce qui concerne les patients ou les clients. De même, mon chinois est plutôt bon pour des conversations quotidiennes informelles mais je n’avais jamais vraiment eu la chance d’étudier les caractères… J’ai malgré tout été capable de mettre en place une start-up pour lancer une application mobile destinée… aux consommateurs chinois !

Quelles décisions avez-vous prises ? Comment avez-vous résolu ces problèmes ?

On a toujours des manques en termes de compétences qui peuvent être résolus de deux façons. Soit vous devez apprendre par vous-même, soit compléter votre équipe avec de nouvelles personnes qui apportent de nouveaux talents ! Ainsi j’ai fait des progrès techniques et j’ai repris mes études de Chinois, tout en ayant la chance d’accueillir un nouveau membre dans mon équipe qui nous apporte des compétences complémentaires. Nous avons également des conseillers externes qui nous font bénéficier de différentes expériences et expertises.

Qu’est-ce qui vous épanouit aujourd’hui dans votre aventure entrepreneuriale ?

Commencer de zéro pour construire une entreprise qui a un potentiel énorme et un impact social.

Quels sont les 3 éléments indispensables aujourd’hui selon vous pour entreprendre ?

Je dirais :

–       rester concentré

–       être capable d’activer son réseau

–       constituer et retenir une équipe talentueuse.

Ces 3 éléments peuvent seulement être réussis si vous avez une vision claire articulée autour de la valeur que vous offrez à vos clients.

Quels sont les conseils pratiques que vous donneriez à un nouvel entrepreneur en Chine ?

–       Ecoutez et faites confiance aux gens

–       Soyez prêt à faire face

–       Donnez les moyens à vos équipes de faire des plans se traduisant par des résultats tangibles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *