Rebondir après un échec ou difficulté

Rebondir après un échec ou une difficulté

Comment les entrepreneurs rebondissent et font preuve de résilience après un « échec » ? Découvrez ce nouveau dossier pour booster votre résilience et mieux rebondir !

L’aventure entrepreneuriale est souvent remplie d’imprévus, de difficultés et d’obstacles à dépasser. Comme une image vaut 1000 mots…

Résilience : rebondir face aux difficultés

Résilience : rebondir face aux difficultés

Comme booster sa résilience et savoir rebondir face à ces difficultés ou à des « échecs » ?

Voici mon TOP 3 en matière de bonnes pratiques pour mieux rebondir dans ces situations :

  1. Transformer un « échec » en apprentissage : extraire l’enseignement duplicable de la situation.
  2. Lâcher prise sur les objectifs et les résultats : être dans une dynamique de pro-action plutôt que de réaction.
  3. Musclez ses soft skills : développer sa créativité et sa motivation pour faire preuve d’adaptabilité.

 

Afin de compléter ces éléments, j’ai invité trois entrepreneurs qui ont osé se dévoiler :

  • Estele Gnana
  • Erik Le Dantek
  • Sara Sebban

Merci à vous trois pour vos précieux retours d’expérience !

Estelle Gnana

« Je dirais, non pas un échec mais un défi, une expérience : celle de rebondir après un licenciement économique (moi ainsi que toute l’équipe) plus une liquidation après 13 ans d’existence. Et pour 7 ans dans la boite et mon 1er job après mes études. Comment transformer l’expérience en aventure d’entrepreneuriat de « soi » finalement, développer ses soft kills, travailler sur ses différents freins, développer sa créativité. Et arriver à decrocher 1 entretien pour un poste qui te fait monter en compétences alors que je n’avais pas le profil classique pour rentrer dans la boîte. »

« Hormis ce détail je trouve que c’est ce qu’il y a de plus « durable » en terme d’acquis, les soft skills. Et du coup totalement « ré-exploitables » par la suite dans une autre rupture de parcours. C’est ce que je fais d’ailleurs. Et je fais des ruptures ou transitions une expérience en soi valorisante et valorisable. »

Erik Le Dantek

« L’échec qui m’a le plus marqué c’est alors que j’avais 28 ans et que j’ai par manque de connaissances et d’expériences coulé une entreprise de nettoyage que j’avais monté en partant de zéro et qu’il m’a fallu aller expliquer cela au 15 employés que j’avais !! J’ai rebondi en leur retrouvant un nouveau jobs à chacun d’eux et en reprenant une carrière de commercial dans une grande multinationale allemande !! »

Sara Sebban

« Mon plus grand échec, il y a 10 ans, avoir voulu faire des économies de bouts de chandelles et ne pas avoir su clarifier mes attentes vis à vis de mes premiers partenaires. J’ai aussi entretenu une sorte de paranoïa en matière de protection de mes  »idées ». Depuis, j’ai appris à m’entourer, à demander, à être plus généreuse. Je fonctionne avec un mindset inspiré de la culture de l’open source, travaille en collaboration, je ne cherche plus à systèmatiquement contractualiser toutes les relations d’affaires et surtout à donner la priorité à la qualité des échanges qui est propice à l’identification de synergies. Comme le disait Nelson Mandela :  »Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

Et vous, que faites-vous que vous devez rebondir ?

 

 

 

Enregistrer

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *