Mohamed Mouras : comment vendre des livres sur Internet avec Amazon et le Kindle

mohamedmouras

Grâce à l’avènement d’Internet et des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), il est maintenant possible de publier des livres soi-même, en auto-éditeur, sans passer par une maison d’édition. Mohamed Mouras, entrepreneur et blogueur sur SemeUnActe.com en fait l’expérience : il publie régulièrement des livres numériques sur Amazon à travers la lieuse Kindle.

Personnellement c’est un sujet qui m’intéresse énormément, et c’est avec beaucoup de joie que je partage avec vous son interview aujourd’hui !

Bonne lecture à tous et merci Mohamed pour tes belles réponses.

Peux-tu te présenter et comment tu t’es lancé dans ton aventure entrepreneuriale ?

 Bonjour tout le monde et merci à toi Jérôme pour cette interview.

 Pour l’état civil : je m’appelle Mohamed, j’ai 32 ans, je suis marié, j’ai deux enfants. Fin de la présentation, passons maintenant au fun 🙂

 J’ai découvert le blogging du fait de ma femme. Elle blogue depuis 2008 sur LesLecturesDeLiyah.com et en a eu soudainement marre que je ne partage mes conseils qu’avec elle… allez comprendre les femmes ^_^

En 2010, elle m’a suggéré d’ouvrir mon propre blog et c’est ce que j’ai fait en février. Cependant, mon blog principal SemeUnActe.com était avant tout une récréation dédiée au développement personnel. Il n’y avait là aucune volonté de faire de l’argent. 

Ce n’est qu’en rentrant de 4 ans d’expatriation en juin 2011 et en étant confronté de nouveau au marché du travail français que j’ai décidé d’orienter SemeUnActe vers le développement professionnel afin d’en faire un véritable business.

Mon conseil : suivez d’abord l’argent ! Si vous ne travaillez pas à côté, c’est ce qui va bientôt vous manquer. Trouvez donc des moyens d’en générer rapidement. Même quelques centaines d’euros pourront vous sauver la mise.

Pourquoi avoir choisi de publier des ouvrages numériques comme business model ?

Je vous avoue que je n’ai pas choisi l’écriture, c’est l’écriture qui m’a choisi.

 Au début, j’ai fait comme tout le monde, j’ai acheté quelques formations qui conseillaient de créer ses propres produits… des formations. Mes formations sont d’ailleurs toujours en vente et j’en reçois de bons échos.

Quelque part en 2012, le switch à commencé à s’opérer en moi. J’ai entrepris de pas mal écrire et c’est tout naturellement que j’ai commencé à écrire des articles de plus en plus fournis et de plus en plus longs.

J’ai sorti un livre fin 2012 et 2 livres en 2013. Mon dernier livre s’intitule Comment Vendre Son Livre Sans Faire Le Tapin et il est dédié à ce que j’ai appris des 6 livres que j’ai sortis sur la plateforme Amazon Kindle.

Je suis persuadé que l’avenir du Kindle en France sera radieux pour celles et ceux qui ont un bon livre et qui sauront le markéter. C’est pour cela que je m’y lance corps et âmes.

Même si je ne cherche pas à me la péter avec les chiffres (car tout ce qui monte finit toujours par redescendre) je peux d’ores et déjà dire aux intéressé(e)s qu’ils peuvent atteindre la centaine d’euros de revenus passifs sans vraiment être bons marketeurs. S’ils prennent le temps de s’instruire, là ça peut devenir très intéressant.

Connais-tu d’autres entrepreneurs qui le font et qui arrivent à en vivre ?

C’est tout le sujet du mois de mars sur mon blog SemeUnActe. J’interviewe tous les deux jours des auteurs qui ont vendu plusieurs milliers de livres sur Amazon Kindle et qui n’hésitent pas à parler de leur succès… et de leurs échecs. Le plus important reste à mon avis le partage de leur vision de l’autopublication.

Vous verrez aussi que j’ai interviewé des gens qui vendent de la fiction et d’autres qui font dans la non-fiction. En apparence leurs visions sont diamétralement opposées, mais si vous dépassez les simples apparences vous verrez qu’il y a vraiment des pépites à prendre des deux côtés.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le marché du livre numérique français n’est absolument rien en comparaison du marché américain. Rentrer dans le TOP100 américain est une certitude de faire beaucoup d’argent. En France nous n’en sommes pas encore là… loin s’en faut !

Mais alors pourquoi se donner la peine de sortir 6 livres me direz-vous ? Je vous répondrai qu’en France, tout est à faire ! Les bonnes places sont à prendre aujourd’hui, pas demain !

Si vous êtes jeune blogueur, vous savez de quoi je parle ! Vous devez vous dire : « oh j’aurais bien aimé démarrer comme lui, il y a 3 ans ». Et moi, je me dis « oh j’aurais bien aimé démarrer en 2008 » et ainsi de suite. Pour les livres numériques, vous avez votre chance, mais c’est aujourd’hui que ça se passe.

Comment faire pour publier des ouvrages sans passer par un Éditeur ? Est-ce plus intéressant ?

3 lettres : K – D – P (Kindle Direct Publishing)

 Je peux vous assurer que la simplicité d’autoédition dont fait preuve la plateforme d’Amazon est tout simplement déconcertante. Et pour couronner le tout, vous gagnez 35% à 70% du prix payé par le lecteur final.

En France, si votre livre coute moins de 2.99€ vous touchez 35%. Si votre ouvrage coute plus, vous touchez 70% de royalties. Pour comparaison, on vous classerait « chanceux comme un cocu » si vous obteniez 15% du prix d’un livre papier avec un « vrai » éditeur.

Eh oui, il faut le savoir. Si un livre est vendu 20 euros en librairie, la plupart des éditeurs vous en reverserez 2 euros avant imposition. L’État français se chargerait vite fait de vous catégoriser « riche » et vous ponctionnerez encore là-dessus.

Même si Amazon Kindle ne vous dispense pas de payer vos impôts, au moins vous touchez 70% de vos ventes. Même si, comme moi, vous n’êtes pas une flèche en math, vous comprenez bien qu’il vous faudrait vendre 7 fois plus de livres papier que de livre Kindle pour arriver à la même somme en royalties. 

Tout cela bien entendu sans parler de la difficulté phénoménale à trouver un éditeur… quant à trouver un éditeur qui mettra vraiment les plats dans les grands pour votre promo… well good luck ! 

Écrire un livre semble être une initiative très complexe et très longue. Comment fais-tu pour publier aussi souvent ? 

Alors rapidement, précisons pour celles et ceux qui ne me connaissent pas que j’ai publié en Octobre 2012, en Décembre 2012, en Janvier 2013 et mon dernier livre Comment Vendre Son Livre Sans Faire Le Tapin est sorti il y a quelques jours.

Je ne vais pas prétendre que c’est facile, mais ça n’en reste pas moins simple. 

Il faut savoir que je ne publie que des guides de développement professionnel et personnel. En termes de mots, nous sommes entre 15000 et 30000 mots… ce qui n’est mirobolant quand on y regarde bien.

Ensuite, j’ai pris l’habitude d’écrire très souvent. Rappelez-vous que je suis blogueur depuis 3 ans, et la meilleure école d’écriture de France (et de la planète) s’appelle blogosphère. On y améliore sa rapidité, sa fluidité, ses idées, son imagination, son copywriting… bref tout !

Je vais même vous dire que j’ai décidé d’en faire plus puisqu’aujourd’hui j’écris aussi sur SimpleDad.fr. C’est ma cour de récréation, ma VRAIE cour de récré. J’y parle de mes aventures de père et de mari. C’est là que je vais me détendre quand l’écriture pro finit par me gaver.

Bref, si vous voulez écrire vite et beaucoup, prenez votre blog au sérieux ! 

As-tu des conseils à partager avec les entrepreneurs qui souhaitent eux aussi entreprendre de cette manière ?

J’ai déjà donné quelques conseils auparavant et même s’il est tard et que mes yeux se ferment, je ne peux pas vous laisser avec une phrase du style « focaliser sur votre passion », donc voilà mes conseils :

  • Si vous êtes sérieux à propos de vos projets d’entrepreneuriat, mettez-les en haut de votre liste. (Mon père me répétait : continue à regarder la TV, tu resteras une TV. Cela voulait dire les gens finiront par se foutre de toi).
  • TV et Facebook à la poubelle (sauf si c’est pro)
  • Méthode et Discipline. La bonne méthode enseigne la discipline et la discipline permet de continuer à appliquer la méthode. Ne lâchez RIEN !
  • Trouvez des raisons de réussir. Bonne ou mauvaises peu importe. Les gens disent qu’il ne faut pas se comparer. BULLSHIT, c’est de la merde ! Si vous en avez besoin pour avancer, faites-le ! N’en devenez pas « vénéneux » pour autant.
  • Faites ce qui doit être fait même quand vous n’avez pas envie de le faire ! Si vous aviez besoin du secret de la réussite, le voilà, je le répète : faites ce qui doit être fait MEME ET SI vous n’avez pas envie de le faire !
  • Aimez-vous… parce qu’un nombre incalculable de gens va vous dire que vous êtes la pire des merdes. Si vous ne vous aimez pas, vous finirez par les croire… et ce sera le début de votre fin ! (Ne confondez pas Amour propre et vanité…)
  • Il y a un moment (après des années) où l’on s’aperçoit que les gens sont prêts à payer pour quelque chose que vous aimez faire naturellement. Pour moi, cela s’appelle « écrire » et pour vous c’est quoi ? (En passant c’est ça que de vivre de sa passion)

C’est tout pour moi ! Je te remercie encore Jérôme pour l’opportunité de cette interview, c’était vraiment sympa 🙂

A propos de l’auteur : Mohamed MOURAS est auteur de 6 livres que vous pouvez retrouver ici sur Amazon. Vous pouvez télécharger gratuitement son premier livre sur son blog principal SemeUnActe.com/livre-gratuit. Ses sujets de prédilection le leadership, l’efficacité et la motivation. N’hésitez pas à le contacter pour des conseils, il aboie beaucoup mais mort peu 🙂

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
4 commentaires
  • Paparomeo67

    Bonjour,
    Il faut oser le difficile ou se résoudre à tout !
    Merci pour toutes vos explications dans lesquelles on retrouve l’idée d’entraide et de partage spécifique au Maghreb.
    Ceci étant, je me pose la question de savoir s’il ne serait pas utile de créer une forme de guide, très direct et simplifié, afin d’aider les personnes qui veulent publier un livre sur internet ?
    Par avance, merci pour votre réponse.
    Cordialement
    Paparomeo67

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée