Intervenir en entreprise

Quelles sont les meilleures pratiques pour intervenir en entreprise ?

Comment décrocher des missions pour intervenir en entreprise ? Voici une question récurrente chez les consultants indépendants voulant vendre des prestations de services en BtoB

Suite à la sortie du livre de Daniel Pardo « Travaillez comme indépendant en mode mission« , le nouveau dossier spécial « Etre en mission en entreprise en tant que consultant« .

Pour ma part, en lisant le livre de Daniel Pardo, voici mon TOP 3 des meilleures pratiques que je retire de cet ouvrage :

  1. Proposer ses services en tant qu’indépendant en répondant à des offres d’emploi.
  2. Faire du networking en participant à des réseaux ou en créant son propre réseau.
  3. Avoir une démarche super professionnelle pour créer la confiance.

Et pour aller plus loin, j’ai eu le plaisir d’accueillir  Caroline Sandler-Rosental (de www.rscavocat.com) et Anne Laruelle (de https://optimiz-me.com/) qui ont eu la gentillesse de partager son retour d’expérience en la matière.

Voici son témoignage.

Caroline Sandler-Rosental

« Bonjour Jérôme, ce mode d’intervention sous forme de missions participe de l’organisation agile des entreprises. Cela est valable aussi pour les prestations juridiques et je m’applique en tant qu’avocat conseil à effectuer des interventions en entreprise, en jour/homme, de quelques jours à plusieurs mois, comme le font notamment des prestataires informatiques. L’intérêt pour les entreprises clientes est de pouvoir disposer d’une compétence sénior, de manière flexible et dans le cadre d’un budget raisonné et d’une parfaite confidentialité. Les entreprises de services numériques comme les éditeurs de logiciels et les grands groupes recourent plus facilement aux avocats en cas de surcharge de travail, d’absence de juriste informatique par exemple ou de congé d’un collaborateur. Il faudrait que les PME et ETI recourent aussi plus largement à ce mode d’intervention souple et plus économique qu’il n’y paraît. »

Jérôme Hoarau

Quel serait ton TOP 3 d’outils / bonnes pratiques pour décrocher ce types de missions en entreprise ?

Caroline Sandler-Rosental

Du temps à passer en développement commercial (fichiers, calls…) et un tableau expliquant l’intérêt économique de cette organisation par rapport aux coûts d’un salarié (salaire, congés, rupture, bureau…) en particulier.

Anne Laruelle

« Mon TOP3 pour décrocher ce type de missions ET s’assurer qu’elles fonctionnent bien est le suivant :

CIBLER : c’est à dire prendre le temps de savoir avec quel type d’entreprises on veut travailler et pour quelles raisons spécifiques. Cela présente plusieurs avantages. En définissant le type exact de clients qu’on recherche, on va le « reconnaître » immédiatement une fois qu’on va être en présence / le voir sur les réseaux sociaux/ lorsqu’on va en entendre parler. Inversement, on va pouvoir exprimer sa demande de manière beaucoup plus claire quand on sera en présence de personnes de son… 2e OUTIL… 

RESEAU : solliciter son réseau et demander à nos contacts s’ils ont dans leur carnet d’adresses des relations / entreprises qui correspondent à notre avatar / au profil de notre client idéal. Gain de temps immense pour accéder aux interlocuteurs souhaités. Et gain de confiance puisque tout cela se fait par la recommandation. 

CONTRACTUALISER : cette fois, on est déjà en face du client et il souhaite travailler avec nous. Pour que chacune des parties sorte satisfaite de la mission, il est primordial de DEFINIR les résultats recherchés. Jusqu’où chacun s’engage : engagement de moyens ou de résultats. »

Et vous quels sont vos retours d’expérience en la matière ? N’hésitez pas à partager votre point de vue dans les commentaires de cet article !

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *