L’optimisme et la vitalité des entrepreneurs en France

crise optimisme

La CRISE.

C’est probablement le mot le plus utilisé en France dans les médias depuis plusieurs mois. Si la situation de notre pays est compliquée d’un point de vue économique et social, cela n’empêche pas les entrepreneurs d’avancer et d’entreprendre. Franck Oniga, Directeur du marché des professionnels, entreprises et institutionnels Banques Populaires chez BPCE en sait quelque chose, notamment suite à l’étude sur la vitalité des entrepreneurs réalisée par son entreprise cette année. Voici son interview vidéo.

Un contexte morose à nuancer

Si des entreprises et des emplois disparaissent aujourd’hui, il ne faut pas oublier que d’autres naissent aussi. Les entrepreneurs français gardent leur optimisme et leur vitalité selon le baromètre créé par la BPCE et par CSA : 58% des chefs d’entreprise restent optimistes quant au futur de leur entreprise.

En revanche, ces derniers restent pessimistes sur l’avenir collectif de notre pays (un paradoxe qui peut illustrer le fait que nous sommes une société plutôt individualiste).

Qu’est ce que la vitalité de l’entrepreneur ?

La vitalité d’un entrepreneur c’est :

-       son envie d’agir

-       son envie d’entreprendre sa vie

-       son envie d’être libre

-       son envie de contribuer au dynamisme régional

L’optimisme n’est pas suffisant mais nécessaire pour entreprendre car il permet de convaincre ses partenaires de suivre le projet et l’entrepreneur.

Le message de Franck Oniga

Un tiers des chefs d’entreprise s’autocensure et n’ose pas montrer son projet à son banquier car ils anticipent leurs refus. C’est désastreux. Les entrepreneurs doivent être audacieux et aller vers leurs agences pour challenger les banquiers. Car n’oublions pas que leur métier est de prêter de l’argent pour développer l’activité économique.

Partagez cet article

Jérôme HOARAU

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi entreprendre . Je suis co-auteur de l’ouvrage Le Réflexe Soft Skills (Dunod). Je suis coach en soft skills sur creapreZent .

Jérôme HOARAU

Jérôme HOARAU

Jérôme HOARAU

  • Pingback: L’optimisme et la vitalité des entrepreneurs en France [sur Pourquoi Entreprendre] | Jérôme Hoarau

  • Thomas Guyon

    Bravo pour le dessin Jerôme !

    On fait un concours avec dessins pris au i-phone ?

    http://www.ninjentrepreneur.com/la-vie-secrete-des-entrepreneurs/

  • http://www.creaprezent.fr/ Jerome Hoarau

    merci Thomas !

    Oui pourquoi pas ça pourrait être super sympa ça !

  • Philippe

    La crise économique est bien là mais les crises sont cycliques, elles viennent puis elles s’en vont… Les crises, pour les économies comme pour les individus sont l’occasion de changements et de renouvellements. C’est pourquoi les opportunités de nouveaux modèles d’entreprise ou de nouveaux marchés sont encore plus nombreux… L’entrepreneur a un rôle majeur à jouer dans ce changement. Et je ne doute pas que le dessin de Jérôme suscite des vocations…

  • C&N-Home Office Secretariat

    La crise donne envie de foncer, de se décarcasser, de réagir, d’être actif. Les entrepreneurs veulent faire avancer les choses et veulent le faire eux-mêmes. C’est pourquoi beaucoup de Français changent leur façon de travailler, ils ne veulent plus être passifs face à cette crise qui comme le dit Philippe est très certainement cyclique.
    Par exemple dans le secrétariat externalisé, les filles veulent être libres et font un travail extraordinaire.

    http://www.cn-secretariat.com