Interview Etienne Bustreau – consultant de la société StMatthew

Boostez votre cerveau

Après avoir proposé un article sur l’entrepreneuriat à l’international, le consultant Etienne Bustreau de la société StMatthew réponds aux questions de Pourquoi entreprendre. Voici donc une nouvelle interview Pourquoi entreprendre. Bonne lecture à tous et n’hésitez pas à réagir en laissant vos impressions dans les commentaires.

Pourquoi entreprendre : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Etienne Bustreau : Bonjour, je suis Etienne, consultant francophone pour le cabinet St Matthew à Londres. Notre cabinet est composé principalement de juristes, de comptables, de fiscalistes et de consultant. Notre mission principale est d’accompagner nos clients, PME et entrepreneurs venus de toute l’Europe, afin de leur garantir une implantation réussie au Royaume-Uni. Nous existons depuis 2006, et nous avons connu une croissance fulgurante en quatre ans, si bien que nous avons aujourd’hui près de 1000 clients, pour la plupart Anglais, Allemands, Français, Italiens et Espagnols. Notre sérieux est désormais reconnu par nos pairs : nous sommes nominés pour le concours HSBC Start-up Stars 2010, un concours organisé par le groupe HSBC pour lequel les 50 Start-up les plus prometteuses du Royaume-Uni sont sélectionnées. Le rapport Plimsoll 2010 nous classe également dans le Top 20 des cabinets comptables non-abilités à la certification au Royaume-Uni sur l’année 2009. Nous continuons notre développement à notre rythme, nous avons récemment ouvert une filiale à Miami et nous avons acquis récemment nos premiers clients Américains, pour la plupart des entreprises de moyenne taille déjà bien implantée aux Etats-Unis pour lesquelles le Royaume-Uni représente une porte d’entrée pour l’Europe. Là aussi, nous privilégions une approche globale et un accompagnement complet, dans un climat de confiance et de transparence avec le client.

Pourquoi entreprendre : Pourquoi entreprendre à l’international ?

Etienne Bustreau : Les raisons sont multiples. Pour ma part, je m’occupe principalement des clients Francophones, qu’ils soient Belges, Luxembourgeois ou Français. Les profils sont multiples : beaucoup de nos clients sont des PME bien implantées en France ou en Belgique, et qui commencent à s’internationaliser et à avoir des contrats au Royaume-Uni. Beaucoup de ces PME font le choix d’ouvrir une succursale au Royaume-Uni, pour les facilités que cela présente : il est difficile par exemple de recruter du personnel au Royaume-Uni sans disposer d’une entité juridique sur place. Les services que nous offrons aux clients de ce type, qui sont déjà expérimentés, sont multiples : incorporation de leur succursale, introduction bancaire, enregistrement à la TVA, conseil fiscal, assistance au recrutement, accompagnement lors de rendez-vous d’affaires, recherche de partenaires, comptabilité, rédaction de contrats… Nous sommes là pour le client, dès le démarrage de son activité, et nous l’accompagnons dans le développement de son activité. Beaucoup de nos clients appartiennent à la communauté Française de Londres, qui est aujourd’hui forte de plus d’un demi-million de membres et toujours très présente dans la finance, le luxe et la restauration de qualité. Cette communauté comporte de nombreux entrepreneurs, que nous assistons dans le démarrage de leur activité par toute une gamme de services adaptés aux entrepreneurs individuels. Il faut dire que Londres a toujours tout pour séduire : incroyable dynamisme économique, faible taux d’imposition sur les sociétés, simplicité des démarches administratives… Et un état d’esprit général très favorable au business ainsi qu’une forte valorisation sociale de l’entrepreneuriat et de la prise de risque.

Pourquoi entreprendre : N’est-il pas trop contraignant ou risquer d’entreprendre à l’étranger plutôt que dans son pays d’origine ?

Etienne Bustreau : Choisir le pays d’implantation de sa société est un droit fondamental Européen, et chaque citoyen de l’Union Européenne a le droit de résider dans le pays Européen de son choix et ce depuis les prémices de l’Union Européenne. Évidemment il existe un certain nombre d’obstacles à ces grands principes : l’harmonisation Européenne n’en est qu’à ses balbutiements même si de gros progrès ont été faits notamment quant au fonctionnement de la taxe sur la valeur ajoutée. Il y a donc bien sûr des contraintes, et c’est pour ça que nous existons : accompagner l’entrepreneur Européen, dans sa langue natale. En étant bien entouré et bien accompagné, il n’y a pas plus de risque à entreprendre à l’étranger que dans son pays d’origine, au contraire : le Royaume-Uni propose des structures juridiques ne nécessitant aucune injection de capital, et protégeant totalement l’entrepreneur. Le risque est de toutes façons inhérent à l’entrepreneuriat : quel que soit le pays choisi, la prise de risque fait partie intégrante de la création d’entreprise, et c’est en partie ce risque qui stimule l’imagination de l’entrepreneur ! Fort heureusement, nos clients sont tous porteurs de projets prometteurs, et depuis la création de notre cabinet nous ne comptons plus les belles histoires entrepreneuriales que nous avons vues défiler.

Pourquoi entreprendre : Avez-vous entrepris seul ou en équipe ? Pour quelle raison ?

Etienne Bustreau : Notre cabinet est avant tout une histoire familiale. Les deux fondateurs, Sebastian et Philipp, sont deux frères, d’origine allemande, qui ont abandonné leurs emplois respectifs de consultant chez KPMG et PriceWaterHouseCooper pour se consacrer au développement de leur projet. Vous l’aurez donc compris, au début le cabinet était uniquement Germanophone, et il visait les entrepreneurs Allemands désireux de s’implanter au Royaume-Uni. Le concept était le même, proposer une approche globale et des solutions complètes sur-mesure. L’idée était novatrice : si tous les gouvernements Européens proposent l’équivalent de nos « missions économiques » très performantes pour les grands groupes nationaux désirant s’implanter à l’étranger, les petites structures se retrouvent vite démunies : c’est sur ce créneau que se sont positionnés Philipp et Sebastian, accompagner les petites structures dans leur implantation en proposant une offre complète. Face au succès du business-model et au nombre croissant de nouveaux leads venus de toute l’Europe malgré une campagne marketing uniquement en Anglais et en Allemand, les fondateurs ont étendu leur activité à de nouveaux marchés : France, Espagne, Italie, le tout se traduisant à chaque fois par la mise en place d’une campagne de publicité dans la langue concernée et le recrutement de consultants nationaux.

Pourquoi entreprendre : Quelles sont les difficultés que vous rencontrez en tant qu’entrepreneur ?

Etienne Bustreau : Nous faisons face à une concurrence de plus en plus rude : chaque jour de nouveaux cabinets apparaissent, mais nous travaillons dur pour rester la référence en termes de conseils aux entrepreneurs Européens au Royaume-Uni, tout en développant notre activité aux Etats-Unis en parallèle. Notre activité est en perpétuelle évolution, du fait de sa nature : nous sommes en permanence sujet aux modifications de l’appareil législatif et fiscal régulant la vie des petites entreprises au niveau Anglais, Britannique et Européen, par conséquent nous nous formons et nous informons en permanence pour être toujours en mesure de fournir le meilleur accompagnement possible à nos clients, et rester en avance par rapport à nos concurrents. Nous innovons constamment pour améliorer notre offre, et nous essayons en permanence de développer de nouveaux services pour nos clients actuels et futurs, qui se révèlent de plus en plus intéressant.

Pourquoi entreprendre : Que vous a apporté l’aventure de l’entrepreneuriat ?

Etienne Bustreau : L’entrepreneuriat apporte stimulation et satisfaction au quotidien, nous le voyons tous les jours au contact de nos clients et dans nos projets personnels : tous mes collaborateurs consultants au sein de St Matthew et moi-même sommes des passionnés d’entrepreneuriat, et nous avons pour la plupart des projets à côté de notre vie au sein du cabinet. Voler de ses propres ailes, aller soi-même à la recherche de ses propres clients, voir son projet se concrétiser et se développer apportent une satisfaction toute autre que la sécurité d’un CDI, aussi prestigieux et bien rémunéré soit-il ! L’entrepreneuriat est très valorisé au Royaume-Uni, et la prise de risque apporte une vraie reconnaissance sociale, qui n’existe pas en France : les élites Françaises ont toujours valorisé les professions plus « intellectuelles » comme le droit, la médecine ou le haut-fonctionnariat. L’entrepreneur en France est trop souvent stigmatisé : Napoléon disait déjà que l’Angleterre était un « pays de boutiquiers » et aujourd’hui encore le dirigeant de PME est caricaturé comme ayant un faible goût pour l’art et la culture, or notre travail au quotidien nous prouve tout le contraire. L’entrepreneuriat est très peu enseigné en France, et il y a un vrai travail de fond à faire pour initier notre jeunesse à l’entreprise. Enfin, l’entrepreneuriat peut rapporter : plus de la moitié des 500 premières fortunes Britanniques sont des entrepreneurs à succès, ayant démarré par eux même, et non des héritiers ! Pour ceux que cela intéresse, j’écris régulièrement sur l’actualité de l’entrepreneuriat Franco-Britannique sur mon blog et je vous invite à le visiter.

Pourquoi entreprendre : Que recherchent les entrepreneurs avec lesquels vous travaillez ?

Etienne Bustreau : Les entrepreneurs que nous accompagnons dans leur implantation au Royaume-Uni recherchent avant tout un conseil de qualité, pour démarrer une activité dans un pays qu’ils ne connaissent pas. Ils apprécient la qualité de nos services comptables, juridiques et administratifs bien sûr, mais aussi le fait d’avoir en permanence accès à un consultant qui parle leur langue et qui est disponible pour les accompagner dans la vie de tous les jours de leur société. Nous libérons nos clients de toutes contraintes administratives et de tout le « red-tape » et nous les aidons dans le développement de leur activité par la qualité de l’accompagnement personnalisé que nous proposons. L’entrepreneur recherche également la flexibilité : notre cabinet propose des offres évolutives, en fonction du développement de l’activité du client. Enfin, en faisant le choix du Royaume-Uni, nos clients recherchent un environnement plus favorable au business : faible taux d’imposition, souplesse du droit des affaires, dynamisme de l’économie locale… Un certain nombre de nos clients font le choix de vivre à Londres, expatriation dans laquelle nous les aidons à faire les meilleurs choix, et tous louent la qualité de vie qu’offre Londres : performance des transports en commun, prix de l’immobilier en baisse, sécurité, vie nocturne… Londres est devenue bien moins chère que Paris, et convient aussi bien aux familles, qu’aux jeunes diplômés entrepreneurs.

Pourquoi entreprendre : Quels conseils pourriez-vous donner aux lecteurs entrepreneurs ou souhaitant le devenir ?

Etienne Bustreau : De se lancer ! Malgré la crise économique et la morosité ambiante, il est toujours temps de se créer de nouvelles opportunités, et la crise a plutôt tendance à favoriser les petites structures, toujours plus imaginatives pour réduire les coûts. L’immense diversité de nos clients et les belles réussites auxquelles nous assistons nous le prouve chaque jour. Ainsi j’invite tous les lecteurs porteurs de projet à visiter notre site et à nous contacter !

Merci beaucoup Etienne Bustreau pour nous avoir accordé cette interview. Bonne continuation à vous 😉

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
5 commentaires
  • Jean-Philippe

    Merci pour cette interview ! J’aime beaucoup le conseil donné par Étienne. En effet, dans notre société de l’information où tout va plus vite, il faut se lancer et ne pas attendre. Il a parfaitement raison de dire que la crise crée des opportunités.

    Enfin, on le sait, tout change dans la vie, rien est statique. Alors, pourquoi attendre la « bonne » opportunité ? Elle est ici et maintenant. 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée