Interview d’Isaure de Goesbriand – 1robepour1soir – femme entrepreneur

Isaure de Goesbriand Jerome Hoarau et Sebastien Chatelier3

Acheter des robes de soirées peut constituer un gros budget sur le long terme.

Alors mesdames, que pensez-vous de l’idée de louer des robes de soirées, pour un soir, plutôt que de les acheter et de les ranger au grenier ?

Isaure de Goesbriand est partie de ce constat pour fonder son entreprise 1robepour1soir.com, site sur lequel vous pouvez louer des robes de soirées plutôt que de les acheter ;-).

Voici maintenant sans plus attendre l‘interview en vidéo de cette entrepreneure 🙂

Bon film 😉

Le parcours d’Isaure de Goesbriand

Elle a effectué un BTS durant lequel elle sortait assez souvent. Or, ces sorties rimaient souvent avec gros budget pour les robes. C’est de ce constat qu’est né 1robepour1soir : la location de robes.

Elle a ensuite intégré Advancia.

Le marketing et la logistique de 1 robepour1soir

Aujourd’hui elle possède plus de 120 robes. Elle rachète entre 1 à 2 robes par mois pour renouveler sa gamme et fidéliser sa clientèle.

Les clientes vont sur le site 1robepour1soir.com, prennent rendez-vous, puis elles rencontrent Isaure dans son show-room dans le 15ème arrondissement de Paris. La clientèle ramène ensuite la robe dans les jours qui suivent le début de la location.

Mais pourquoi uniquement des robes et pas des sac-à-mains ?

Le show-room étant encore trop petit, elle ne peut pas encore étendre sa gamme aux accessoires ou aux robes de mariée qu’elle aimerait beaucoup faire à l’avenir. Son objectif à moyen long terme est d’avoir une boutique donnant sur une rue commerçante et proposer non seulement des robes de soirée et robes de mariée, mais aussi des jaquettes pour hommes.

Qu’est ce que l’entrepreneuriat pour elle ?

Une envie de créer, avec une notion d’indépendance.

En un mot, c’est la folie .

Et une citation motivante ?

« La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt ».

La réussite c’est  … ?

La réussite sociale, familiale. Mais s’il s’agit de réussite professionnelle, c’est aller au bout de son objectif.

 

Merci Isaure ! 🙂

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
9 commentaires
  • Phil@annonce legale

    L’idée est vraiment originale et sympathique. J’y vois toute de suite un avantage : dès que j’aurais donné le lien du site à ma femme, je pourrais peut être espérer juguler ses achats et récupérer une partie de la penderie ;o)) !

  • Jérôme HOARAU

    @David : merci, j’essai de diversifier les profils au maximum (il n’y a pas que des hommes qui créent des boites)
    @Olivier : Elle y pense dans une seconde phase de développement d’ailleurs ;-). C’est vrai que ce serait super pratique pour nous les hommes.
    @Phil : oui en effet 🙂

  • Olivier@entreprendre

    J’ai pas encore pu regardé l’ITW en entier … aussi, j’ai une question et peut être qu’elle y répond, comment elle gère les tailles ? car si on doit aovir chq robe du 36 au 50 , çà coûte !

  • de Goesbriand

    Bonjour Olivier,

    En effet cela couterais cher! Chaque robe est unique et dans une seule taille. Sur chaque robe il y a un onglet information précisant la taille!

    bonne visite et merci pour votre soutien!

  • Jeremy Goldyn

    Bonsoir,

    Comme c’est la première fois que je viens sur le site, je me présente, je m’appelle Jérémy Goldyn, je suis blogueur Entrepreneur et auteur du blog http://www.roadtoentrepreneur.com dont le but est d’aider les autres à trouver le meilleur chemin pour entreprendre.

    Vraiment sympa le Concept de la location des robes de soirée. C’est quelque chose que j’avais déjà observé. Je pense qu’il y a moyen de se positionner sur un très bon créneau.

    Bon courage pour la suite.
    Jérémy Goldyn

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée