Préparer son lancement : interview de Claire Buonavista

Un lancement d’entreprise ou de produit demande de la préparation et de l’engagement personnel. Découvrez dans cette interview un retour d’expérience d’entrepreneur, celle de Claire Buonavista, fondatrice de Graines d’Horizons.

Dans cette interview, vous découvrirez :

– sa vision d’un Leader Entrepreneur,

– les étapes incontournables d’un lancement,

– comment rester motivé dans cette phase de préparation,

– son livre le plus inspirant,

– son astuce aux autres entrepreneurs qui nous lisent.

Bonne lecture à tous et merci à Claire pour ses réponses.

Qu’est ce qu’un Leader Entrepreneur selon vous ?

Selon moi, un « Leader Entrepreneur » est avant tout une personne capable de se diriger elle-même. J’entends par là que l’entrepreneuriat est une aventure qui demande discipline et rigueur pour atteindre les objectifs que l’on se fixe. Un entrepreneur doit donc faire preuve d’un leadership fort envers soi-même, afin de mener à bien les différentes étapes conduisant vers l’objectif en question. Par ailleurs, un « Leader Entrepreneur » me semble devoir faire preuve d’une certaine stabilité émotionnelle, car il est rare que tout se déroule comme prévu sur le chemin vers l’accomplissement des objectifs fixés. La maîtrise de soi qui en découle permet de ne pas se laisser submerger par les aléas de l’entrepreneuriat, afin de continuer à construire dans le positif. En ce sens, un « Leader Entrepreneur » doit également, à mes yeux, être capable de déployer une énergie positive hors norme pour motiver son monde intérieur, et également son écosystème entier, dans le but de mener à bien son projet. Ainsi, c’est donc l’alliance de la discipline, de la maîtrise de soi, et de l’énergie positive qui me semble caractériser un « Leader Entrepreneur ».

Quelles sont les étapes incontournables pour préparer son lancement ?

Je pense que la préparation de son monde émotionnel est la première étape incontournable requise pour préparer son lancement. En effet, l’entrepreneuriat est avant tout un état d’esprit : se lancer, à mon sens, nécessite un juste équilibre entre naïveté et pragmatisme. Le pragmatisme permet de se préparer au fait que peu de choses vont se passer comme prévu, et en conséquence de créer les circonstances qui vont permettre de tenir le temps que tout se mette en place. Parmi ces circonstances, la plus importante, je pense, est celle d’un minimum de trésorerie à prévoir, avec une marge de sécurité pour les imprévus. Une bonne planification du budget en amont est ce qui permettra que le navire ne coule pas avant même qu’il n’ait pu naviguer. La naïveté, quant à elle, a généralement une connotation négative. Cependant, elle peut en fait se révéler être un atout. En effet, elle permet de se lancer sur le chemin de l’entrepreneuriat, dont on ne peut pas connaître la difficulté par avance, même si l’on prépare au mieux le lancement en amont. Et une fois que les premiers pas sont effectués, quoiqu’il advienne, l’envie de poursuivre nous gagne car l’entrepreneuriat est un chemin excitant, empreint d’inconnu, à condition que l’on aime cela !

Comment rester motivé et convaincu pendant cette phase « non productive » de son projet ?

Je pense que le point crucial est celui du leitmotiv. La raison pour laquelle nous entreprenons doit être une flamme suffisamment forte pour résister et nous éclairer dans les temps d’obscurité engendrés par les doutes qui nous gagnent. Ensuite, il me semble important de considérer le projet comme étant un organisme vivant, qui évolue au gré des expériences que nous faisons lors de son développement. Rester convaincu est un élément qui doit donc se conjuguer avec le fait de rester réceptif aux résultats des interactions du projet avec son écosystème. Ainsi, il devient possible d’affiner au mieux le projet en question.

Quel livre vous a le plus inspirée et motivée pour votre aventure entrepreneuriale ?

Sans citer de titre en particulier, tous les livres transcrivant des récits d’explorateurs m’inspirent dans l’aventure entrepreneuriale. Après tout, les entrepreneurs sont parmi les explorateurs des temps modernes : ils sortent des sentiers battus pour aller découvrir des terres inconnues, inexplorées, qu’ils vont révéler au travers de leur projet. Et puis, tout comme les explorateurs, parfois nous essuyons des échecs au cours de nos explorations, voire même vivons des explorations qui n’aboutissent pas ; Parfois, nous doutons de la direction à suivre ou encore, nous croyons nous être dirigés dans la bonne direction et arrivons sur d’autres terres totalement insoupçonnées, où un lot de nouvelles surprises nous attend. Il n’en reste pas moins que, comme les explorateurs, aucun échec ne nous empêche de nous remettre à préparer la prochaine exploration, avec le même entrain que si c’était la première, mais enrichis de nos erreurs passées. Au fond, il n’y a pas vraiment d’erreur, seulement des balises de vie qui guident vers un meilleur soi, mieux préparé à construire sa voie.

Quelle astuce d’entrepreneure pouvez-vous partager avec nous ?

L’astuce que je pourrais partager avec vous serait de construire aussitôt que possible des alliances transverses avec d’autres acteurs dont l’activité et la vôtre se complètent. Vous pourrez ainsi mutuellement bénéficier des synergies qui en découlent.

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *