Inès Jacquemet : entreprendre grâce au marketing de réseau

Capture d’écran 2012-09-23 à 09.23.31

Connaissez-vous le Marketing de Réseau (MLM) ?

Pour en savoir plus sur cette manière d’entreprendre, je vous propose de lire l’interview d’Inès Jacquemet, jeune entrepreneure passionnée tenant un blog sur l’entrepreneuriat et le marketing de réseau : Entreprendre-MLM

Bonne lecture et merci à Inès pour ses réponses.

Ines JacquemetBonjour Inès. Pouvez-vous vous présenter et votre parcours ?

Je m’appelle Inès Jacquemet, j’ai 26 ans. Je suis originaire d’un petit village de l’Ain, près de Lyon. Pour vous décrire mon parcours, je suis en fait ingénieure de formation,  dans le domaine de la sécurité et de l’environnement. J’ai donc exercé pendant deux ans au sein de cette fonction dans différentes entreprises. Je me suis rapidement aperçu que je ne m’épanouissais pas dans mon travail : sensation de perdre mon temps, d’être enfermée dans une routine, de ne pas être à ma place, je m’ennuyais ! En tant que cadre, la perspective de ma carrière ne me réjouissait guère non plus : gagner en responsabilités et donc travailler de plus en plus… pour gagner de plus en plus, certes… mais à quel prix ? Mon expérience m’avait déjà montré que pour cela, je devais considérablement mettre ma vie privée de côté. Un sacrifice que je n’ai jamais consenti à faire. Consciente qu’on a rien sans rien, j’étais prête à beaucoup travailler, mais à ce moment là, je me suis dit « autant le faire pour moi et à ma façon : crée ton entreprise ». Plus qu’une simple idée, c’était devenu un vrai besoin. Le moment était donc venu de me prendre en mains et de tenter l’aventure entrepreneuriale. J’ai à ce moment là choisi une voie alternative : le marketing de réseau.

 

Qu’avez-vous entrepris et comment (vous pouvez présenter la notion de marketing de réseau) ?

Entreprendre, on est beaucoup à en rêver, mais peu à oser le faire. Et je n’ai pas dérogé à la règle en fait. Quand je me suis penchée sur mon projet de création d’entreprise, j’ai  comme été prise de vertige. J’ai simplement pris peur face à l’ampleur du projet, à l’ampleur des investissements, et face aux risques que j’allais prendre pour moi et ma famille. Je n’étais pas totalement prête à sauter le pas. C’est en cherchant un moyen qui me permettrait de créer mon affaire sans m’endetter ni prendre de risques trop importants que j’ai découvert le Marketing de Réseau (ou MLM pour l’abréviation anglophone). Pour expliquer brièvement le concept  du MLM, c’est un mode de distribution qui est apparu aux Etats-Unis dans les années 40. Les entreprises se sont en fait simplement rendues compte du pouvoir marketing de leurs consommateurs et du bouche à oreille. Naturellement, nous recommandons régulièrement à nos amis un bon restaurant, telle marque de shampoing, etc. Le MLM est basé sur ce « bouche à oreille » qui s’avère être en réalité un outil marketing très puissant. Développer son affaire dans le MLM, c’est ainsi contribuer à étendre le réseau de consommateurs (aspect vente/commercial) et de distribution (formation/accompagnement de nouveaux distributeurs) d’une marque au travers de la vente directe.

Plus concrètement, créer son affaire en MLM est très simple par rapport à une entreprise classique, notamment au point de vue administratif du fait que l’on débute généralement avec un statut mixte, celui de VDI (Vendeur Indépendant à Domicile). On est à ce titre reconnu en tant que salarié d’un point de vue social (charges sociales payées par la société partenaire), mais d’une micro-entreprise d’un point de vue fiscal. Ce statut est temporaire : une fois des revenus fixes, stables et conséquents, le statut évolue vers un statut de type SARL. Pour ma part, les formalités ont été très simples, ma société partenaire mettant à disposition un cabinet juridique et comptable qui s’occupe des démarches administratives.

 

En quoi cette solution a été la meilleure pour entreprendre pour vous ?

Je crois que si je n’ai pas osé me lancer dans un entreprenariat classique, c’était parce que je ne me sentais pas assez sécurisée. Tout me semblait compliqué et risqué. C’est en cela que le MLM a été pour moi une bonne solution pour finalement répondre à mes blocages et à mes peurs : un statut simple pour débuter (VDI), peu d’investissements nécessaires (150€ pour ma part), pas besoin de local, un concept « clé en mains » qui a fait ses preuves (là où j’avais des dizaines d’idées et où j’avais du mal à faire le tri) etc.

 

Par ailleurs, j’ai été très sensible au fait qu’en MLM, comme finalement en franchise, vous n’êtes pas seul, mais vous vous appuyez sur tout votre réseau d’indépendants, tant au point de vue des outils mis à disposition qu’au point de vue conseil, formation et coaching. Quand on choisit bien son réseau, on bénéficie d’un réel accompagnement tout au long du développement de son affaire, de personnes sur qui s’appuyer en cas de doutes ou de difficultés. Le fait finalement de ne pas être seule dans ma « galère entrepreneuriale » m’a permis de me sécuriser.

Le MLM était dans ce sens, pour moi, l’opportunité d’apprendre à devenir entrepreneur, à mon rythme, sans trop avoir de pression. C’est comme apprendre le vélo avec les petites roues. Le MLM peut être ces « petites roues » pour un entrepreneur débutant. Le MLM, qu’on souhaite simplement en tirer un complément de revenu ou créer son entreprise, n’est souvent qu’un tremplin. Un tremplin pour améliorer ses conditions de vie, pour réaliser d’autres projets professionnels, ou d’autres projets de vie. Pour ma part, il s’agit d’un projet qui va me permettre de financer d’autres projets professionnels de création d’entreprise par la suite. Le MLM permet non seulement d’acquérir des ressources financières supplémentaires, mais également d’apprendre énormément sur soi en apprenant, petit à petit, à adopter un état d’esprit « d’entrepreneur de sa vie ».

 

Vous avez également lancé un blog sur l’entrepreneuriat. Pouvez-vous nous en dire plus ?

C’est un blog qui a pour but de faire le pont entre entrepreneuriat et MLM. Le MLM est encore très mal connu en France, avec tous les préjugés qui vont avec : activité précaire réservée aux compléments de revenu, voire illégale suite aux stigmates des scandales aux arnaques pyramidales des années 90.  Peu ont conscience du potentiel du MLM en tant que tremplin d’accès à l’entrepreneuriat. Je pense d’ailleurs que c’est une activité qui correspond beaucoup mieux à des entrepreneurs en herbe, qu’à des personnes qui recherchent un simple travail à domicile, et encore moins un travail à domicile « facile »… Il y a souvent d’ailleurs des erreurs de communication à ce sujet, ce qui attire vers le MLM des personnes qui ne sont pas prêtes à devenir indépendantes et qui n’ont pas l’esprit entrepreneurial nécessaire. Le blog Entreprendre-MLM est donc un mélange d’informations relatives au MLM, à l’entrepreneuriat, à l’entrepreneuriat via le MLM, au développement personnel etc. Informer, échanger, tordre le cou aux préjugés sont mes trois objectifs. Par ailleurs, c’est un blog qui est encore tout jeune, je dois donc encore beaucoup l’améliorer et l’enrichir !

 

Qu’est ce qu’entreprendre pour vous ?

Pour moi, Entreprendre ne se limite pas à créer son entreprise, mais c’est une véritable philosophie de vie. Créer son entreprise, c’est bien, mais entreprendre dans sa vie de tous les jours, c’est encore mieux ! Entreprendre signifie pour moi être acteur de sa vie, se prendre en mains, et créer la vie dont on rêve. Je crois que tous les entrepreneurs sont guidés par leurs rêves, alors que beaucoup passent leur vie à les refouler. Les entrepreneurs sont simplement des personnes qui n’acceptent pas de s’asseoir sur leurs rêves, et qui mettent tout en œuvre pour les atteindre.

 

Un dernier conseil à partager avec nous ?

Mon conseil ? Persévérance, confiance et énergie positive. Le travail fera le reste. On a tendance à croire que le succès dépend uniquement de la qualité d’un projet. Je crois que c’est faux. Vous pouvez avoir le meilleur projet du monde, si vous ne croyez ni en votre projet, ni en vous, ce sera perdu d’avance. La réussite dépend grandement de notre état d’esprit. J’ai l’habitude de dire « on est ce qu’on pense ». Pour réussir, il faut donc avant tout penser que l’on va réussir !

 

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
5 commentaires
  • Frédérique

    Très bel article ! Inès décrit parfaitement bien les avantages de cette manière simple d’entreprendre, sans les risques ni les contraintes d’un entrepreneuriat classique . Je me retrouve dans ce qui y est dit car j’ai découvert le marketing relationnel il y a deux ans et six mois, et me suis lancée exactement pour les mêmes raisons. Grâce à mon activité, je peux aujourd’hui voler de mes propres ailes, je ne dépends plus du monde du travail traditionnel (dieu merci) et je peux travailler tranquillement à la maison pour m’occuper de mon bébé de 4 mois. Merci à Inès pour ce beau témoignage et bonne réussite à tous les chanceux qui auront l’honneur de voler à ses côtés !

  • Mathieu@HYPE Blogging School

    Bonjour Inès,

    Ton parcours est intéressant.

    Ce qui est intéressant dans le marketing de réseau, je crois, c’est la possibilité de commencer dans un premier en tant que simple vendeur à domicile, puis recruter d’autres vendeurs pour passer rapidement à un stade de management.

    Je crois que l’entreprise rémunère le « parrain » sur chaque vente faite par son « filleul ». Avec beaucoup de travail, ça doit permettre à terme de se constituer un réseau de vendeurs qui travaille pour toi 😉

    C’est le système de Charlott’lingerie.

    Enfin bon, ça c’est la vision idyllique. Je ne sais pas ce qu’il en est en réalité?

    Mathieu

  • Inès

    Bonjour Mathieu,
    En effet, le vrai intérêt du marketing de réseau est de pouvoir monter une vraie entreprise de distribution sans avoir besoin de s’endetter, en y allant à son rythme, et avec l’accompagnement qu’il y a, et qu’il doit y avoir, en amont.

    Tu parles de vision idyllique, et c’est là que beaucoup font l’erreur : le marketing de réseau est un moyen d’entreprendre autrement, sans prendre de gros risques financiers, mais cela reste de l’entrepreneuriat. L’accès est facilité, mais le travail de l’entrepreneur reste le même que celui de n’importe quel entrepreneur : en somme, çà ne se fait pas tout seul ! Pour moi, le marketing de réseau crée un cadre confortable et sécurisant à la création d’entreprise, mais créer une entreprise, y compris en marketing de réseau, ce n’est pas facile, simple et rapide. Toutes les personnes que je connais qui ont réussi en marketing de réseau n’y sont pas arrivées en quelques mois : avant de connaître le succès, il y a généralement la période de galères (comme un entrepreneur lambda finalement). On se cherche, on fait des erreurs, on ajuste, etc. Certaines personnes, plus prêtes que d’autres, atteignent des revenus très respectables en 6 mois, pour d’autres, il leur faut un an, voire plusieurs années. Que l’on mette 6 mois ou 10 ans finalement, l’important est d’arriver à son but : même une personne qui mettra 10 ans à construire un réseau stable aura tout gagné, car son réseau lui permettra de toucher une rente ( à vie, si la société partenaire est solide). 10 ans pour se constituer une retraite, ce n’est pas si mal finalement ! En marketing de réseau, on construit sur du moyen/long terme, cela prend du temps, c’est pour cela qu’il est nécessaire d’avoir une source de revenu pour vivre le temps que son activité se développe.

    Le marketing de réseau n’est donc pas un beau mirage où l’entrepreneuriat se fait tout seul, mais il a l’avantage de permettre de prendre le temps qu’il faut pour évoluer personnellement, pour construire son affaire sans bouleverser sa vie du jour au lendemain avec emprunts à gogo, et d’éviter la solitude de l’entrepreneur qui mène souvent à l’abandon.

    Bon ben voilà, j’ai encore été super bavarde !!! :-s

    Inès

  • Inès

    Merci Frédérique pour ton témoignage également !
    Je me suis lancée dans le marketing de réseau pour tout un tas de raisons, et j’avoue que j’ai été aussi motivée par le fait d’obtenir une meilleure qualité de vie, pour élever plus tard mes enfants sereinement, sans avoir à jongler, sur un rythme infernal, entre boulo et nounou. 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée