Le gratuit : quelle est la valeur réelle de la gratuité ?

« Gratuit » ne veut pas dire « aucune valeur ». Nous oublions souvent cela malheureusement de nos jours.

Vous n’avez pas payé pour accéder au contenu de cet article n’est ce pas ? Ni pour regarder cette courte vidéo ou les 200 vidéos de ma chaine Youtube non plus d’ailleurs. Ce contenu est gratuit. Mais est-ce que cela veut dire que ce contenu n’a aucune valeur ?

Dans ce nouvel article, j’aimerais parler de cette notion de gratuité qui selon moins a des grandes vertus mais aussi ses inconvénients. Je traiterai ce sujet d’après mon expérience personnelle de coach, mentor et formateur.

Pourquoi écrire un article sur la valeur de la gratuité ?

C’est un sujet qui est constamment présent dans mon esprit et qui me tiraille (comme de nombreux autres entrepreneurs dans le domaine des service d’ailleurs) :

  • D’un côté, j’ai cette envie profonde de partager, d’aider et d’accompagner sans rien attendre en retour (une envie d’altruisme).
  • De l’autre côté, je dois m’adapter à la réalité économique du système dans lequel nous vivons, et de pouvoir vivre de mon activité.

Comme j’en parlais dans mon article sur le marketing et la communication basée sur de l’altruisme, faire du « gratuit » a de nombreuses vertus sur sa motivation et sa communication.

Cependant, le problème c’est que de nombreuses personnes en profitant s’y habituent et ne prennent pas conscience de la valeur intrinsèque du travail effectué. Par conséquent il devient difficile ensuite de leur dire que si elles veulent aller plus loin, les services supplémentaires sont payants. J’ai fait face à ce défi, par exemple en me faisant reprocher de parler de mes services payants (comme mon offre d’accompagnement entrepreneurial par exemple) dans ma newsletter.

Mon objectif est de réussir à allier ce marketing altruiste avec une réalité économique de manière harmonieuse. Et pour cela, la première étape selon moi et d’être très clair dans sa manière de communiquer à propos du gratuit.

Gratuit ne veut pas dire sans valeur

Je vais prendre un exemple très concret : l’inscription à une webconférence ou à une newsletter. Vous verrez souvent : inscription gratuite pour recevoir tel service, tel PDF, telle vidéo, gratuitement.

Est-ce que cela veut dire que votre inscription n’a pas de valeur ? Ou que le contenu ou service dont vous en profitez non plus ? Non. Il s’agit d’un troc : vous troquez votre email contre du contenu ou un service. C’est un échange de bon procédé.

En revanche, cet article ou une vidéo sur ma chaîne YouTube ne repose pas sur un échange de bon procédé : la personne peut vraiment accédé au contenu sans aucune contrepartie. Il y a donc pour moi une différence entre un échange de bon procédé (ou troc) comme une inscription à une newsletter, et un contenu que je dirais « altruiste » (un don sans attente de retour).

Dans les deux cas, que ce soit pour le troc ou pour l’action altruiste, il y a de la valeur, même si elle n’est pas évaluée monétairement. Une vidéo YouTube ou un article a demandé du temps et de l’expertise pour être matérialisé. Ca a de la valeur. Dans le cadre d’un abonnement à une newsletter, votre inscription a une valeur (vous devenez un prospect), tout comme le contenu ou service.

Etre clair : échange de bon procédé ou altruisme ?

Selon moi, la clef pour une relation saine et harmonieuse avec sa communauté (les personnes qui s’inscrivent), c’est d’être très clair sur ce point sur le type de relation que vous instaurez. Est-ce que votre intention repose sur une attente (comme obtenir des adresses email) ou sur de l’altruisme ?

Ensuite, la question qui se pose à ce moment : est-ce que la relation instaurée entre mes inscrits et mon entreprise est très claire ? Par exemple, une des plus grande erreur que j’ai commise c’était de dire de télécharger gratuitement un guide PDF « gratuit » sans leur dire que je leur enverrai des offres commerciales de temps en temps également. Ce manque de clarté a créé certaines frustrations…

Etre très clair dans son intention et dans sa manière de communiquer est primordiale selon moi. Pour ma part, lorsque je propose de s’inscrire à ma newsletter, je suis très clair dans ma proposition d’échange de bons procédés :

Couv L'Aventure Entrepreneuriale– les personnes qui s’inscrivent recevront mes mails à travers ma newsletter (y compris des offres commerciales),

– si les personnes veulent recevoir mon dernier ouvrage « L’Aventure Entrepreneuriale » par email, elles m’aident à le faire connaître, comme vous pouvez le voir dans cet article,

– mes abonnés ont de la valeur pour moi et je le montre concrètement à travers ma manière d’échanger avec eux.

Dans ce cas concret, je ne parle pas de gratuit, mais d’échange de bon procédé.

Je précise également que je recherche de la qualité à la quantité dans ma communauté. Par exemple, pour celles et ceux qui souhaitent m’aider dans mon aventure entrepreneuriale, je serais ravi de partir sur un système d’échange de bons procédés (mentorat ou coaching en échange de recommandation clients, …).

Si vous avez des idées de collaboration, vous pouvez me contacter via le formulaire ci-dessous :

[gravityform id= »1″ title= »false » description= »false »]

Valeur, intention, clarté : trois qualités du Leader Entrepreneur

Ces trois points, valeur, intention et clarté sont trois clefs essentielles du leadership de l’entrepreneur. C’est ce qui lui permet de nouer des relations solides avec ses clients, prospects, partenaires, collègues et lui-même.

Valeur : Quelle est la valeur de votre travail non-payant (qu’il soit sous forme de troc ou d’altruisme) ? Cette question est importante pour pouvoir définir la frontière entre ce qui est gratuit et ce qui est payant. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller dans le non-payant ? A partir de quand votre temps et vos services doivent être rémunérés financièrement ?

Intention : Quelle est la finalité de votre décision et de votre action ? Est-ce que vous avez des attentes derrière votre choix ? Si oui, lesquelles précisément ? Définir votre intention permettra de mieux définir votre attitude qui impactera vos décisions, votre comportement, vos actions et donc vos résultats. Une fois l’intention bien définie, vous pouvez être plus clair dans votre manière de communiquer.

Clarté : Est-ce que le message est très clair ? Est-ce que vous répondez aux questions de vos interlocuteurs ? Est-ce qu’il y des zones de confusion ou tout est limpide dans ce que vous dites ou écrivez ? En réfléchissant à toutes ces questions et en clarifiant votre manière de communiquer, vous éviter les malentendus et créez des relations harmonieuses et saines avec vos interlocuteurs (clients, prospects, collègues, …).

Et pour conclure ce long article, je vais être très clair dans ma manière de travailler : plus une personne me soutient en :

– devenant des clients de mes offres de formation (prise de parole en public et efficacité professionnelle) ou d’accompagnement,

– intégrant mon Club Privé de Leaders Entrepreneurs,

– en partageant mes articles et vidéos sur les réseaux sociaux,

– en me recommandant à d’autres personnes ou entreprise,

– etc.,

plus cela me motive à être altruiste avec elle.

J’espère que cette chronique vous a plu. Si c’est le cas, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

3 réponses
  1. Mathieu
    Mathieu dit :

    salut Jérôme,

    Très bon article sur le sujet du gratuit. En effet le web n’a pas que des vertus et les gens ont maintenant tendance à penser que tout est gratuit. Pourtant quand on bénéficie d’informations gratuites, il peut être bon de remercier en achetant un produit ou même en envoyant un merci ou un témoignage par mail… Pourtant peu nombreux sont ceux qui le font ! Par ailleurs j’ai remarqué que les clients sont plus exigeants avec des services gratuits qu’avec le même service mais payant.
    Enfin si c’est gratuit… C’est que vous êtes le produit 😉

  2. Jérôme HOARAU
    Jérôme HOARAU dit :

    Salut Mathieu !

    Oui je suis tout à fait d’accord avec toi et c’est parfois assez hallucinant de voir que les gens « exigent » quand vous « offrez » de bon coeur. Ce sont dans ces moments qu’on réfléchit à « gratuit ou payant… »

  3. Fabrice Dubesset
    Fabrice Dubesset dit :

    Intéressant.
    En effet, les gens veulent toujours du gratuit. Et quand tu fais, du BtoC, forcément, c’est plus dure de passer au payant.

    Je pense qu’il faut se positionner clairement et montrer qu’une partie est payante, en assumant.

    En tout cas, je rejoint Mathieu sur son dernier point.
    Ainsi, quand je fais des promos sur mes guides, il y a toujours plus d’insatisfaits, c’est quand même paradoxale 🙂
    Bilan: faut pas faire dans le low-cost.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *