Experteer.fr – pour booster votre carrière ou trouver vos talents – Sponso

experteer

Quel est le mot que vous entendez le plus souvent dans les médias depuis deux ans maintenant ? Etes-vous d’accord avec moi si je vous dis que ce mot est… « crise » ?

Qu’est ce que ce mot implique dans notre quotidien ?

Crise économique et carrière

Contrairement à mon habitude, je ne vais pas prendre le point de vue du chef d’entreprise. Ils n’ont d’ailleurs pas le monopole de l’entrepreneuriat selon moi car il me semble que ce soit plus un état d’esprit, entreprendre dans sa vie, plutôt que l’acte de créer un business.

Fraichement sorti des études supérieurs, nous, nouveaux diplômés devons chercher un stage, puis un CDI. Or, la crise fait que cette recherche devient très compliquée pour plusieurs raisons :

–          Il y a moins de postes créés, donc moins de choix

–          La concurrence pour décrocher ces postes est de plus en plus rude

–          Il devient alors très compliqué de négocier ses conditions d’embauche

Ce constat ne s’applique pas qu’aux jeunes diplômés et chercheurs d’emploi d’ailleurs. De nombreuses personnes déjà en poste aimeraient beaucoup changer de missions, d’entreprise ou même d’emplacement géographique. Mais dans le contexte actuel, cela devient très difficile.

Nous restons à notre poste même si nous sommes malheureux et que les conditions de travail se dégradent. Pourquoi ? Parce que nous avons peur de nous retrouver sans emploi si nous décidions de quitter notre « job ». Nous n’osons plus prendre la décision de changer, nous préférons ne pas prendre un tel risque par rapport à notre famille et nos responsabilités personnelles.

Au lieu d’être un acteur de notre carrière, nous pouvons facilement nous laisser prendre dans le système, et non plus mener et gérer notre carrière, mais finir par la subir… et devenir passif. (je fais un raccourci, je comprendrais tout à fait si vous n’êtes pas d’accord avec moi 😉 ; n’hésitez pas à faire le débat dans les commentaires).

Sommes-nous dans une impasse ? Comment prendre en main notre carrière et choisir le poste qui nous correspond, l’entreprise dans laquelle nous nous sentirons bien et au salaire auquel nous aspirons ?

Peut-être qu’il existe un état d’esprit, une démarche ou des outils pour nous y aider ?

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter un outil qui pourrait nous aider à optimiser la gestion de notre carrière et nous aider à en redevenir acteur (mais attention, il ne s’agit pas d’une solution miracle, cela reste un outil 😉 )

Experteer.fr : une plateforme pour des carrières d’excellence

Experteer est une plateforme qui fonctionne de la manière suivante :

–          Des cadres et dirigeants souhaitant profiter d’opportunités professionnelles s’y inscrivent

–          Des Head hunter (chasseurs de têtes travaillant dans un cabinet de recrutement) recherchent les profils les plus adaptés pour leurs missions parmi ces cadres et dirigeants inscrits sur la plateforme

–          Ces recruteurs publient leurs offrent d’emploi selon les critères suivants :

  • Rémunération ciblée
  • Le lieu géographique
  • Mots-clés

–          Les dirigeants et cadres peuvent postuler aux offres grâce au moteur de recherche mis à leur disposition

Une question commence à vous trotter dans la tête ? Est-ce que votre employeur actuel pourra découvrir que vous recherchez un autre poste pour quitter sa société ?

Experteer.fr est rigoureux sur la confidentialité des données et sur la sélection des chasseurs de têtes. Seuls les recruteurs de la plateforme ont accès à votre profil. Ces recruteurs sont sélectionnés en amont par Experteer avant leur accès à la plateforme.

Ce qu’apporte Experteer aux recruteurs et aux dirigeants et cadres

Pour les recruteurs c’est :

–          Une base de données de talents et de potentiels à recruter

–          Une plateforme où poster leurs offres

–          De la discrétion

Pour les cadres et dirigeants :

–          De la discrétion

–          Des offres de haut niveau auxquelles postuler

–          La possibilité de se faire contacter par les recruteurs

Experteer est un facilitateur dans  ce domaine. D’ailleurs, il possède un blog très intéressant rempli de conseils.

Quelques articles proposés pour vous aider :

Le bon moment pour postuler

2012, l’année de votre carrière !

 

Et enfin un document proposé par l’APEC pour avoir un aperçu de la tendance de l’emploi pour les cadres (certaines secteurs sont encore dynamiques alors que d’autres sont vraiment en crise).

Commentez cet article pour me dire vos impressions sur le marché de l’emploi, les tendances du recrutement ou tout simplement partager votre point de vu quant à votre gestion de votre carrière !

[Article Sponsorisé]

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
7 commentaires
  • seb

    Bonjour Jérôme, ton article est assez intéressant, maintenant pour la Réunion c’est raté!
    Aujourd’hui, selon moi, un chef d’entreprise veut recruter sur des compétences vérifiables immédiatement. Une personne qui se dit spécialiste du marketing devra avoir trouvé les réseaux sociaux favoris de son nouvel employeur, s’etre fait connaitre auprès de lui, lui a envoyé un emailing mêlant web redaction et design, avoir un CV en ligne, une influence auprès d’une communauté …
    Je pense sincèrement que le CV – lettre de motivation ne suffisent plus à convaincre, il faut être le meilleur et le prouvé. Encore faut il que votre CV soit lu!
    J’ai fait une petite étude sur les agence d’Interim à la Réunion. Protocole: envoi d’un email ultra ciblé sur un poste (en gros pour etre sur d’avoir une réponse) avec des trackers (ouvert – photos – liens …). Résultat: 10% des agences ouvrent vraiment leurs mails. Après appel, il résulte que ces personnes croulent sous les demandes et n’ont pas le temps de trier toutes les réponses (incroyable pour des entreprises qui vivent sur le capital humain!).
    Je pencherais plus surement pour 2012 sur une augmentation des relations pros sur les sites dédiés que sur les éventuels moteurs de recherche de travail.
    Sur ce a + sur Twitter

  • Jérôme HOARAU

    Merci beaucoup @Seb pour ce très riche commentaire ! Je suis totalement d’accord avec tes propos. Un CV ne suffit plus, il faut se démarquer. Pour sortir du lot, ce n’est surement pas par un CV, une lettre de motivation ou un diplôme (sauf exceptions genre HEC par exemple 😉 ).
    As-tu un lien pour ton étude ?
    Qu’est ce que tu préconiserais pour booster ses chances en terme de gestion de carrière ?

  • seb

    Re, pour mon étude je la réserve pour certains responsables d’agence que je connais (sic – vive les enquêtes mystères par mail).
    En terme de gestion de carrière je dirais qu’il faut arrêter d’être passif.
    J’ai fait un petit slideshare pour présenter un formation « un peu lourde » dixit certains, mais obligatoire aujourd’hui http://j.mp/recherche-emploi
    A l’heure de la médiatisation à outrance d’inconnus dans nos médias, le personnal branding (que je deteste) est devenu la façon la plus simple de se faire connaitre. Revendiquer un savoir faire, le montrer aux yeux de tous, se construire une communauté de fans ou followers ou copains ou … est aujourd’hui obligatoire (mais contraignante par rapport aux commentaires négatifs – tu sais de quoi je parle-).
    La première chose que je demande à mes « stagiaires » est : « vous êtes suivis par combien de personnes et sur quels réseaux sociaux? ». Ce qui est amusant c’est que dans 90% des cas, ceux qui ont une communauté « active » ( de type influencer ou prescripteur) sont généralement en poste depuis longtemps et n’ont pas connu « d’échec ».
    Nos enfants doivent évoluer avec cette double stratégie (digital et physique) sous peine d’être relayés dans le no man’s land de l’inconnu.
    Une chose est certaine, nous sommes tous « googlisés » et si un recruteur ne vous trouve pas sur le net, il n’aura pas envie d’en savoir plus sur vous. En revanche si vous utilisez à bon escient les outils d’aujourd’hui pour vous « présenter » alors on aura toujours envie de gratter sous la surface (teasing positif).
    a +

  • Catherine

    Pour trouver un poste, ce n’est plus la technique qui fait la différence, c’est le savoir-être. Le CV fait surtout la part belle aux tehniques.

    Par conséquent, trouver un poste nécessite de nouvelles compétences : développer son réseau, prendre soin de sa réputation, que ce soit dans la vie ou dans les réseaux sociaux.

    Et il faut veiller à sa carrière et à sa réputation constamment, pas seulement quand on cherche un job.

  • Jérôme HOARAU

    @Seb, merci pour ce complément ! Cependant, pourquoi être contre le personnal branding ? Y-a-til des études qui confirment que nous nous faisons tous « googliser » avant d’être recruté ?
    @Catherine : Le savoir-être devient une composante de plus en plus courante dans le domaine du recrutement et de la gestion des ressources humaines.

  • khaldoun@ creation site internet

    Bonjour, par rapport aux commentaires précedent cela depend du poste, en ingenierie informatique, on veut des gens autonomes trés technique, qui percute, pas des brasseurs de vents ou de slides.
    Et contrairement a ce qui est souvent dit, les gens expert technique sont rare

  • owlapps

    Payer pour voir des annonces d’emploi obsolètes ou visibles gratuitement sur d’autres sites, en gros c’est ce que propose experteer. Ca ressemble un peu à de l’arnaque…

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée