Edito de Michel Meunier du CJD dans le livre L’aventure Entrepreneuriale

logo cjd
Boostez votre cerveau

En 2011, avec mon équipe lors de ma dernière année d’études à l’ESCEM en gestion et développement durable, nous avons gagné le concours national du centre des jeunes dirigeants (CJD). C’est donc naturellement que j’ai sollicité le soutien du CJD pour mon premier livre l’aventure Entrepreneuriale pour qu’il me propose un Edito également, comme l’ont fait les dirigeants du MoovJee aussi.

 

Michel Meunier, président du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) a personnellement participé au nom du CJD à l’ouvrage l’aventure Entrepreneuriale en proposant cet Edito :

Voyons maintenant le contenu qu’il a proposé ci-dessous. Bonne lecture 😉

Edito de Michel Meunier du CJD

Jérôme,

Quand tu m’as demandé d’écrire un édito sur l’entrepreneuriat, j’ai immédiatement accepté pour deux raisons majeures.

La première, est liée à ma passion du sujet étant un moi-même entrepreneur depuis l’âge de dix-neuf ans et président de la plus ancienne instance patronale de France qui place l’économie au service de la vie.
La deuxième raison est l’amitié que je te porte à toi, Jérôme, notre jeune lauréat du concours de la Performance Globale du Centre des Jeunes Dirigeants 2011 (CJD) qui te lance dans cette magnifique et audacieuse aventure citoyenne : l’entrepreneuriat. A travers toi, c’est aux jeunes que je m’adresse. Qu’est-ce donc aujourd’hui que cette nouvelle forme d’engagement  qui va bien au-delà du monde de l’Entreprise ? Qui sont ces aventuriers d’un nouveau genre : les citoyens entrepreneurs responsables, et quelles sont les qualités nécessaires requises pour entreprendre lorsque l’on est, comme toi, soucieux de la performance globale de son entreprise, c’est à dire économique mais aussi sociale, sociétale et environnementale ?

Avant de te lancer dans cette véritable « aventure citoyenne », il est essentiel que tu prennes conscience de l’importance pour un entrepreneur de devenir un acteur engagé au service des autres dans sa « cité ». L’entrepreneur porte des projets et prend des risques en entraînant avec lui d’autres : des compagnons qu’ils soient clients, salariés, fournisseurs, actionnaires etc. Dès lors, il ne peut pas, se contenter de diriger et gérer « sa boite » les yeux rivés sur son ROI (retour sur investissement, ndrl.).  Désirer devenir un entrepreneur responsable implique d’accepter d’apprendre tout au long de sa vie sans se contenter d’un seul diplôme initial souvent acquis aux alentours de ses vingt ans. Car le métier d’entrepreneur ne s’apprend ni en théorie, ni en pratique mais comme toute compétence, dans une alchimie magique entre savoirs, savoir faire et surtout savoir être reposant sur d’authentiques valeurs humanistes comme celles qui unissent les Jeunes Dirigeants du CJD.  Une remise en cause par la réflexion, la formation, l’expérimentation, le développement est indispensable tout comme comprendre que l’échec peut et doit être vécu comme une expérience enrichissante à valoriser. Si son entreprise est  un moyen de se réaliser, l‘entrepreneur doit cependant  garder à l’esprit que sa seule finalité n’est pas de gagner de l’argent mais bien de créer de la richesse, faire du profit par la récompense de l’initiative et non par la seule association “capital / travail ».

 

« L’entrepreneur doit cependant garder à l’esprit que sa seule finalité n’est pas de gagner de l’argent mais bien de créer de la richesse, faire du profit par la récompense de l‘initiative et non par la seule association capital / travail. »

Dorénavant, être entrepreneur implique qu’il faille sortir du dogme du bilan et changer le regard obsolète que l’on porte sur la performance de l’entreprise pour définir ainsi les nouveaux indicateurs de demain. Ces nouveaux indicateurs sont ceux du capital humain, les fournisseurs, la planète ou encore le système d’informations, ce capital immatériel appelé “Goodwill”. Une qualité essentielle  à tout entrepreneur  repose sur la vision et la connaissance de la macro et microéconomique de son environnement. Appréhender le monde, ses mécanismes géopolitiques et géostratégiques est une nécessité absolue afin d’agir en toute sérénité à l’échelle locale. Le fameux slogan du CJD : « penser global et agir local »-  ou inversement.
Au CJD, nous aimons aussi rappeler qu’un entrepreneur responsable a « les pieds dans la glaise et la tête dans les étoiles », qu’il se préoccupe de toutes les parties prenantes de son entreprise ainsi que des ressources planétaires avec le souci de la biodiversité et de la sauvegarde des écosystèmes. L’entrepreneur responsable cherche et explore de nouveaux modèles économiques vertueux comme l’économie de fonctionnalité ou l’économie circulaire. Il est capable de changer de paradigme et de comprendre que la finance n’est utile qu’au service de l’intérêt général car les Entrepreneurs de ce nouveau monde militent pour une société solidaire.

« Bienvenue dans le grande famille des Entrepreneurs créateurs de richesses pour les Hommes et par les Hommes au service de la vie. »

Enfin, je voudrais ajouter qu’être entrepreneur signifie être libre.
Cette liberté  est le plus beau cadeau que nous puissions proposer à nos jeunes pour sortir du « c’est la faute de l’autre, de l’État, du système, de nos parents, de nos frères et sœurs, de nos voisins… « , comprendre qu’être libre c’est avant tout être entrepreneur de sa vie.

Alors, Jérôme, bienvenue dans la grande famille des Entrepreneurs créateurs de richesses pour les Hommes et par les Hommes au service de la vie.

 

Qui est Michel Meunier ?

Michel Meunier, 37 ans, a succédé en juin 2010 à Gontran LEJEUNE à la présidence du CJD. Il est le fondateur de l’Européenne de Surveillance vendue en 2006 au groupe VIGIMARK, groupe dont il dirige aujourd’hui branche SURETÉ aéroportuaire. Il est également à l’origine de la création du centre de formation EVALEVO, à Beauvais.

Présentation du CJD :

Le CJD est un mouvement de jeunes dirigeants, représentatifs du tissu économique et qui défendent l’idée d’un libéralisme responsable. C’est aussi un lieu où les jeunes dirigeants viennent rompre l’isolement, se former et progresser.
UN RÉSEAU EXCEPTIONNEL

Le CJD, mouvement patronal né en 1938, rassemble 3300 chefs d’entreprise et cadres dirigeants engagés pour mettre en œuvre un libéralisme responsable.
L’ambition du CJD est de promouvoir des idées nouvelles pour rendre l’entreprise à la fois plus compétitive et plus humaine et accompagner dans sa mission, tout jeune dirigeant soucieux d’améliorer sa performance et celle de son entreprise.
Jeune (moins de 45 ans pour les fonctions électives), le « jeune dirigeant » rejoint le CJD pour défendre des valeurs (et non des intérêts catégoriels), se former à son métier de dirigeant-entrepreneur, prendre du recul, rompre son isolement, partager avec d’autres jeunes dirigeants des préoccupations semblables en toute confidentialité et profiter de toute la richesse d’un réseau convivial.

Présent sur tout le territoire à travers plus de 100 implantations, le CJD est représentatif des entreprises françaises, en termes de secteurs d’activité et de taille.

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée