Ecoles de commerce responsables du marasme économique français ?

Dans le magazine Management n°170, j’ai pu découvrir un article sur un livre qui me semble fortement intéressant : J’ai fait HEC et je m’en excuse.
Écrit par Florence Noiville, ancienne d’HEC, ce livre explique comment les écoles de commerce françaises sont enfermées dans leur modèle et sont quelque part responsable du marasme économique français. En effet, les grandes écoles de commerce françaises ont essentiellement formé de futurs cadres pour les grandes sociétés du CAC 40, indice créé en 1988, et sur lequel tout un chacun peut placer son argent. Comment augmenter la rentabilité ? Comment baisser les coûts ? Comment vendre plus ?
Ces cadres orientés vers la performance des sociétés, sont souvent enfermés dans leur système et perdent donc le recul sur la situation globale de leur environnement. L’analyse objective de la situation économique et l’anticipation des évènements est donc compromise par cet enfermement.

Les anciens s’accommodent d’un système confortable, qu’ils n’ont pas cherché à améliorer; les nouveaux boudent les cours d’éthique des affaires ou de commerce équitable.

C’est pourquoi, ces derniers ont contribué à la crise qui nous a frappés récemment. Les universités américaines ont modifié leurs programmes pour corriger ces lacunes. D’après l’auteur, les écoles françaises ne l’ont pas encore fait. Personnellement je ne suis pas tout à fait d’accord : je pense que les écoles françaises ont certes pris du retard, mais commencent à agir dans ce sens. C’est ainsi que l’ESCEM propose un double diplôme Développement Durable en partenariat avec l’Université de Sherbrooke au Canada. Mais il est vrai que des cours d’éthique manquent encore dans les cours de tronc commun, afin de diffuser ces nouvelles valeurs à tous les étudiants des Écoles plutôt qu’à l’infime partie de ceux qui feront le cursus décrit ci-dessus.

Et vous qu’en pensez-vous ? Les Écoles de commerce françaises « déforment » plutôt que « forment » nos cadres dirigeants ?

2 réponses
  1. Jérôme
    Jérôme dit :

    Merci pour le commentaire.
    Oui les écoles de commerce évoluent, mais peut être pas assez rapidement que les mentalités et que l’éthique. J’ai entendu dire que l’ESC Toulouse dispensait des cours de développement durable dans son tronc commun. C’est un bon exemple d’évolution dans le bon sens :-).

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *