Commander la livraison de restaurants à domicile avec Appetise de Stephen Leguillon

stephen leguillon appetise

Trouvez-vous que vous avez beaucoup de choix pour commander vos repas en livraison à domicile (sushis et pizzas) ?

Stephen Leguillon, fondateur de la société Appetise a réfléchi à cette question en développant son concept : un portail de réservation de plats livrés à domicile.

Lisez dès maintenant son interview sur Pourquoi Entreprendre.

Bonjour Stephen. Merci d’avoir accepté de répondre à cette interview. Vous êtes le fondateur d’Appetise, une société que vous avez lancée en Angleterre et que vous déployez maintenant en France. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours d’entrepreneur ?

 

Merci à vous pour l’invitation!

 

Mon parcours d’entrepreneur remonte au lycée. J’ai fait ma scolarité en France et j’ai créé une association avec quelques amis à 16 ans. Nous organisions des évènements et soirées pour les élèves de notre lycée et leurs amis. Ce fut ma vraie première expérience de gestion et d’organisation.

 

J’ai tout le temps baigné dans ce milieu, mes parents sont entrepreneurs aussi. Dès mon arrivée au Royaume-Uni, j’avais l’objectif de créer une entreprise pendant mes études. Le concept d’Appetise m’est venu assez rapidement et tout a commencé assez rapidement.

 

Aujourd’hui, la création est ce qui me motive le plus. Apporter de nouveaux produits et services au marché et me bouger pour que cela fonctionne. J’apprécie particulièrement aider d’autres entrepreneurs avec leurs projets.

 

Appetise.frEt qu’est ce qu’Appetise ?

 

C’est juste après mon arrivée en Angleterre pour mon Bachelor que j’ai imaginé Appetise. Quelques semaines après la rentrée, je voulais faire livrer des pizzas à mon hall d’étudiant pour quelques amis et moi. Comme nous étions tous nouveaux à l’université, personne ne connaissait les restaurants locaux.

 

Après quelques recherches sur Google, nous n’avions toujours par l’information nécessaire. Si un site nous donnait le numéro de téléphone d’un restaurant, il n’y avait pas la carte. Même s’il y avait une carte, comment connaître la qualité du restaurant. Et comment savoir si le restaurant livrait à notre campus?

 

J’ai donc imaginé Appetise. En trois étapes, un internaute peut commander la livraison de plats à domicile:

  1. Découvrez les restaurants qui livrent chez vous
  2. Choisissez un restaurant et les plats
  3. Commandez sur Appetise

La livraison se fait alors en 30-45 min.

 

Pourquoi venir à la conquête du marché français ?

Le marché pour notre service est beaucoup moins évolué qu’au Royaume-Uni. Mais il reste en création et en croissance. Le marché a vraiment été créé par les livraisons de sushis. Les grandes chaines comme Sushi Shop initient les clients à la livraison à domicile. Bien sûr, il y avait les pizzas avant tout cela. Cependant, notre objectif est maintenant d’habituer les internautes à commander tout type de cuisine: thaï, marocain, cubain, mexicain etc… C’est un marché qui est à créer, c’est cela qui m’intéresse le plus.

 

C’est aussi un marché très intéressant d’un point de vue entrepreneurial. J’ai été agréablement surpris par la vivacité de l’écosystème entrepreneurial en France. Il est en plein essor, de plus en plus de jeunes s’intéressent à cette voie et nos créations attirent de l’attention médiatique. Le nombre d’initiatives qui favorisent l’innovation est impressionnant et si une start-up a besoin d’aide sur Paris, il ne faut vraiment pas chercher loin.

 

Comment vous y prenez-vous pour cette « exportation » ?

 

Comme une nouvelle création d’entreprise. Mais avec le grand avantage de pouvoir éviter toutes les erreurs que j’ai déjà faites et d’avoir un service solide à vendre.

 

Notre « exportation » a été très méthodique. Avant de mettre les pieds sur le marché Français, il y avait un grand travail de préparation du site (traduction, paiement en ligne etc…). Ensuite, il fallait créer les premiers partenariats avec les restaurants. Suite à cela, nous avons lancé le site en bêta avec le nom de domaine FoodLivraison.fr. Les premiers clients sont venus et nous avons ensuite relancé le site avec Appetise.fr et plus de promotions.

 

Ca a été une expérience très riche et j’ai maintenant un modèle à suivre pour « l’export » d’un site à l’étranger. Mais nous n’allons pas nous arrêter à la France. Depuis que j’ai lancé Appetise de ma chambre d’étudiant, j’ai toujours eut une très grande vision. Je pense que c’est une industrie où l’innovation est particulièrement importante et fera la différence sur le long terme, et c’est pour cela que nous n’aurons jamais peur d’aller s’attaquer aux US où il existe des sites très bien installés.

 

Comment vivez-vous la vie d’entrepreneur ?

 

J’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale, je ne pense pas pouvoir faire autre chose. Il y a à peu près un an, à la fin de mes études, je devais décider entre une offre de CDI très intéressante et mon entreprise. Le choix a été assez rapide et je ne regrette définitivement pas ma décision.

 

J’ai toujours une vision très long terme sur tous mes projets et je pense que c’est ce qui m’apporte un peu de stabilité. Il y a un degré d’incertitude associé à l’entrepreneuriat. Tout peut basculer très vite. Il m’est déjà arrivé de perdre presque tout. Mais en gardant l’œil fixé sur la vision de mon entreprise, j’arrive à faire passer les hauts et les bas.

 

Quel conseil vous a-t-on donné un jour et que vous n’oublierez jamais ?

 

Même s’il faut commencer petit, le plus important est d’avoir quelque chose à confronter au marché. Il ne sert à rien d’attendre que le produit soit parfait, ou l’offre complète. Prenez votre projet, réduisez le au plus petit et au plus simple, et lancez le dès que possible. Vous apprendrez bien plus avec le feedback du marché qu’en brainstorming avec l’équipe.

 

Il m’est arrivé à de nombreuses reprises d’attendre, de peaufiner mon idée, d’avoir le design parfait etc… Ce conseil m’a été donné lors du lancement d’Appetise et je l’utilise aujourd’hui dans tout ce que je fais, même si ce n’est qu’un billet sur un blog.

 

Un dernier conseil pour clôturer cette interview ?

 

Je travaille actuellement sur l’une des choses les plus importantes à mes yeux en business: la rétention des clients.

 

Sans rentrer dans le détail, mon conseil est assez simple: vos clients existants sont bien plus importants que vos clients potentiels. Cela semble être évident, mais je sais que la plupart d’entre nous l’oublient et/ou pensent le savoir mais ne l’exécutent pas.

 

Merci beaucoup !

 

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée