Cilia Boes relève le défi du freelance grâce au portage salarial

Entreprendre c’est déguster les défis qui s’offrent à vous ou que vous vous offrez à vous-même en les créant.

Mais chaque décision prise apporte son lot de plaisir et son prix : êtes vous prêt à « payer le prix » d’une opportunité qui s’offre à vous ?

Cilia Boes, styliste en lingerie et maillot de bain connait très bien cette situation. Après avoir longtemps été salariée dans son domaine de prédilection, elle se voit offrir l’opportunité qui lui fera faire un bond en avant énorme dans sa carrière : travailler pour une entreprise sud-coréenne en tant que directrice artistique.

Le prix de cette opportunité : travailler en freelance et accepter de plus grandes responsabilités.

Le portage salarial chez JAM lui permettra de se lancer et dans cette nouvelle aventure.

Je vous invite à découvrir son interview dans laquelle elle nous livre son expérience. Merci à Cilia pour son témoignage et bon visionnage à vous !

Cilia Boes relève le défi de l’entrepreneuriat et de la Corée du Sud grâce au portage

[youtube id= »ys5RArUuJrc » width= »700″ height= »450″]

Relever le défi : se lancer à son compte dans un nouveau pays

Quand le poste de directrice artistique pour une entreprise sud-coréenne lui a été proposé, Cilia Boes a été très enthousiasmée. Mais elle n’a pas d’expérience en création et gestion d’entreprise alors que cette opportunité se fera dans le cadre d’un contrat de freelance (entrepreneur indépendant).

Elle recherche alors des solutions pour pouvoir saisir cette offre tout en évitant les traquas administratifs de la gestion d’une entreprise. C’est alors qu’elle découvre la solution de portage salarial : un moyen de travailler à son compte tout en restant sous le statut de salarié (avec tous les avantages qui vont avec comme la protection sociale, l’assurance chômage,…).

Des délais très courts pour une solution adaptée

Cette offre lui a été proposée en avril 2012 pour un début de mission en mai 2012 : cela laisse peu de temps pour apprendre à créer et gérer une structure, et la créer pour se lancer. Le portage lui a facilité la vie dans ce sens également.

Voici la liste des avantages qu’a identifié Cilia Boes pour le portage salarial dans sa situation :

– déduire ses frais d’activité (qui sont élevés étant donné ses déplacements entre la France et la Corée)

– la partie administrative et juridique est gérée par JAM

– pouvoir continuer de se former toute l’année et mieux gérer sa carrière

– rencontrer d’autres confrères et consoeurs faisant partie du réseau de JAM

– des salles de réunions dans les locaux de JAM pour accueillir ses clients (sachant que beaucoup de travailleurs indépendants travaillent depuis chez eux)

– un comité d’entreprise

Une flexibilité pour s’adapter au besoin de l’entrepreneur

Cilia Boes avait de charges très élevées qu’il était primordial de déduire de son activité, chose impossible avec le statut d’auto-entrepreneur par exemple. JAM a donc fait preuve de flexibilité pour lui permettre de déduire ses charges en adaptant son contrat.

Cette solution lui a bien facilité sa vie d’entrepreneure qui aurait pu être un vrai cauchemar si elle devait créer sa propre structure.

Et vous en tant que travailleur indépendant, avez-vous déjà pensé à cette solution ?

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *