5 moyens de financer votre entreprise

comment financer sa boite

Boostez votre cerveau

Une entreprise est une aventure humaine excitante mais aussi une leçon de pragmatisme et de réalisme économique. Ces leçons s’apprennent souvent lorsque l’on doit réaliser des investissements ou des levées de fonds pour développer ou lancer son activité. Mais comment faire pour financer son projet ou sa société ?

Il existe différents leviers de financement pour son entreprise, que ce soit pour le lancement, le développement ou la reprise d’une entreprise. Aujourd’hui j’aimerais partager avec vous 5 différents moyens de financer votre entreprise :

  • Les Business Angels
  • Le crédit professionnel
  • Les concours d’entrepreneuriat
  • Le leasing
  • Le crowdfunding

(et en bonus l’affacturage).

Notez que pour la plupart des moyens de financer votre entreprise (si ce n’est pour tout), vous devrez fournir un dossier de financement (business plan).

Les Business Angels

Grâce à l’interview de Patrick Hannedouche que j’ai réalisée en février 2013, j’ai pu mieux comprendre ce qu’est un Business Angel. Voici une définition de ce terme que vous pourrez retrouver sur Wikipedia :

« Un Business angel est une personne physique qui investit une part de son patrimoine dans une entreprise innovante à potentiel et qui, en plus de son argent, met gratuitement à disposition de l’entrepreneur, ses compétences, son expérience, ses réseaux relationnels et une partie de son temps. »

Patrick Hannedouche se repose sur cette définition pour dégager plusieurs catégories de Business Angels :

– le Business Angel pro comme Marc Simoncini qui font ce métier à plein temps

– le retraité qui investit une partie de son argent et de son temps

– le cadre sup à la recherche de frissons entrepreneuriaux

– le Business Angel spécialisé (Patrick est spécialisé dans l’amorçage)

Les avantages de ce type de financement : 

  • apport d’expérience et de réseau de la part de l’investisseur
  • apport financier au démarrage de l’activité alors que les banques peuvent être frileuses (prise de risque)

Les inconvénients de ce type de financement : 

  • les business angels investissent, ils prennent donc des parts dans votre société et deviennent donc décideur à hauteur de leur investissement. Il y a donc potentiellement une perte du pouvoir de décision de l’entrepreneur
  • qui dit investissement dit retour sur investissement (ROI). Ce ROI attendu peut créer une certaine pression en termes de résultats sur l’entrepreneur

Le crédit professionnel

Voici la définition de crédit professionnel proposée par creditprofessionnel.com :

« C’est un type de prêt qui est destiné au financement de la création d’entreprise, de la reprise d’un fond de commerce ou pour tout autre besoin lié à une entreprise. »

Ce prêt, notamment accordé par des banques, peut vous servir à réaliser des investissements tels que l’achat d’un véhicule, d’un ordinateur etc. Bien entendu, il ne peut pas être utilisé à des fins personnelles. Le crédit professionnel sert aussi à financer le rachat d’une entreprise ou pour améliorer votre trésorerie.

Que vous soyez travailleur indépendant, auto-entrepreneur, agriculteur, etc. vous avez droit à ce type de financement.

Les avantages de ce type de financement : 

  • il s’agit d’un prêt, vous gardez vos parts sociales et votre pouvoir de décision
  • flexibilité pour les modalités de remboursements (à définir en amont)

Les inconvénients de ce type de financement : 

  • pas d’accompagnement personnalisé de l’entrepreneur
  • un intérêt à rembourser

Les concours d’entrepreneuriat

Les concours d’entrepreneuriat sont de plus en plus nombreux en France. Ils permettent en plus de recevoir un lot, d’obtenir une crédibilité et une visibilité très intéressante pour vous lancer. Les concours proposent souvent plusieurs catégories et peuvent être adressés à une typologie particulière d’entrepreneurs (le Cartier Women’s Initiative Awards ciblant les femmes du monde entier par exemple).

Les avantages de ce type de financement : 

  • possibilité d’obtenir un prix et/ou une dotation financière (coaching, accompagnement, prêt d’honneur, financement, …)
  • visibilité et crédibilité pour les lauréats
  • structure le projet de l’entrepreneur dans un processus bien ficelé (pour tous les participants)

Les inconvénients de ce type de financement : 

  • il s’agit d’une compétition, donc aucune garantie de succès

Le leasing

Le leasing (et plus particulièrement le leasing automobile, comme expliqué ici http://www.creditprofessionnel.com/leasing-auto) est très utile pour les sociétés ou travailleurs indépendants ayant une activité nécessitant des déplacements sur le terrain. « Le leasing ou crédit bail est un crédit qui permet d’acquérir un bien, en l’occurence un véhicule, en échange d’un loyer mensuel et d’une option d’achat à la fin du contrat ». Ce levier de financement permet d’étaler le règlement plutôt que de réaliser un investissement en un seul paiement qui pourrait « plomber » votre trésorerie.

Les avantages de ce type de financement : 

  • étalement du paiement sous forme de mensualités
  • le bien appartient à la société à l’échéance du contrat

Les inconvénients de ce type de financement : 

  • s’agissant d’un crédit, le leasing engendrera des intérêts

Le crowdfunding

Le crowdfunding, ou autrement appelé « financement participatif » consiste à récolter des fonds venant de plusieurs particuliers. Des plateformes spécialisées comme Kickstarter par exemple permettent la mise en relation entre l’entrepreneur et les particuliers qui souhaitent lui prêter de l’argent pour son projet. Laurent Hausermann a proposé un article détaillé sur le sujet « Kickstarter, la tontine moderne« .

Les avantages de ce type de financement (selon Laurent Hausermann) : 

  • Recevoir des conseils et valider ses idées puisque chacun visiteur du projet peut déposer des commentaires et émettre des avis sur la page “forum” du projet. Bien entendu, chaque projet est relié à ses pages et comptes sur les réseaux sociaux.
  • Trouver une banque, puisque si le projet atteint son financement, ses créateurs recevront la somme. Si le projet n’atteint pas la limite, alors aucune somme ne sera versée.
  • Compléter ses investisseurs, mais d’une façon différente et originale. En effet, il n’y a pas de capital investi dans l’entreprise, donc les fondateurs gardent le contrôle de leur boite.
  • Renforcer sa trésorerie pour par exemple, démarrer la production de son produit. Bien souvent en amorçage, il est délicat de démarrer parce qu’on a besoin de faire produire 1000 ou 5000 pièces à partir de son idée et sans argent initial, pas de premier lot de production ! Le crowdfunding permet de s’affranchir de cette contrainte.
  • Améliorer sa réputation en étant très visible : Kickstarter est devenu un annuaire de facto des projets d’innovation !
  • Trouver des client car la plupart du temps, les backers sont les premiers clients et achètent le produit avant tout le monde alors qu’il n’est encore qu’une idée.

Les inconvénients de ce type de financement : 

  • s’agissant de prêts, le crowdfunding engendrera des intérêts
  • les plateformes récupèrent des commissions pour la valeur ajoutée qu’elles apportent

L’affacturage

Comme je vous le précisais plus haut, voici une dernière possibilité de « financement » pour votre entreprise : l’affacturage (comme vous pouvez le voir ici : http://www.creditprofessionnel.com/affacturage. Cette solution permet aux entreprises de revendre une créance dont l’échéance n’est pas encore intervenue à une société de financement. Il ne s’agit pas de solution de financement direct pour votre entreprise (d’où le côté « bonus » de ce point). Il s’agit d’une possibilité pour vous de récupérer un certain montant qu’un client ne vous a pas réglé.

Les avantages de ce type de financement : 

  • récupérer rapidement une partie de la créance encore non couverte
  • déléguer la partie désagréable du recouvrement à une société spécialisée

Les inconvénients de ce type de financement : 

  • vous ne récupérez qu’une partie du montant de la créance client (la société de financement se rémunérant sur le montant de la créance)

 

Il existe bien entendu d’autres moyens de financement pour votre entreprise. Quels sont ceux que vous utilisez en tant qu’entrepreneur ?

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
2 commentaires
  • e-affacturage

    Bonjour,

    Concernant l’affacturage, vous indiquez qu’il ne s’agit pas d’un
    financement direct, mais dans les faits si, puisque l’affacturage permet de
    financer un actif de l’entreprise qui est le poste clients. C’est ce côté
    méconnu qui a longtemps freiné son développement alors que les autres actifs de
    l’entreprise sont financés depuis longtemps par des crédits.
    Cordialement

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée