5 choses à savoir avant de créer son entreprise

L’entrepreneuriat est une aventure passionnante et enrichissante… mais pas facile.

Après plus de 10 ans d’entrepreneuriat, j’ai pu passer par un nombre incalculable d’erreurs. Dans cet article, je vais partager des éléments que j’aurais aimé savoir avant de me lancer (et qui peut-être vont vous aider dans votre propre aventure entrepreneuriale).

Il y a une différence entre créateur d’entreprise et entrepreneur

Dans ma vision des choses, on peut être entrepreneur sans créer d’entreprise, et créer une entreprise sans être entrepreneur.

Je m’explique : créer une entreprise est un acte administratif. Je fais les formalités administratives et j’obtiens un statut social.

Un entrepreneur, c’est une personne qui a un certain état d’esprit : celui d’apporter des solutions à d’autres personnes, tout en intégrer un modèle économique. C’est ainsi que vous pouvez avoir des entrepreneurs salariés d’entreprise, que l’on appelle intrapreneur.

Donc si vous créez une entreprise, assurez-vous d’intégrer les piliers de l’esprit d’entreprendre :

  • Vision
  • Motivation
  • Résilience
  • Connexion

4 soft skills qui vous permettront de traverser les obstacles et les difficultés de l’aventure entrepreneuriale.

La liberté n’est pas l’absence de contraintes

Souvent j’entends chez les personnes que j’accompagne dans mes coachings la phrase suivante : « J’ai choisi l’entrepreneuriat pour être libre, je ne veux pas de contraintes dans ma vie ».

Mais qu’est ce qu’une vie sans cadre, sans habitudes, sans stabilité ? C’est une vie chaotique.

A l’inverse, une vie trop structurée, trop cadrée est une vie rigide et robotique.

Ici, l’important selon moi est de trouver l’équilibre entre organisation et flexibilité. C’est ce qui vous permettra de faire ce que vous voulez quand vous voulez (le principe de liberté de l’entrepreneur).

Pas assez de structure, c’est alors réduire vos chances de pouvoir faire ce que vous voulez quand vous voulez. D’ailleurs, si vous n’utilisez pas votre auto-discipline (la discipline appliquée à soi-même), alors ce sera les autres, votre environnement et l’extérieur qui vous imposera des contraintes. Personnellement, je préfère les contraintes choisies plutôt que les contraintes subies.

Être indépendant ne veut pas dire être seul et isolé

Beaucoup de personne choisissent de créer leur entreprise, ou se lance en freelance, pour être leur propre « boss » (ou patron). C’est intéressant en effet de pouvoir être le maitre de ses décisions, de pourvoir choisir son planning et ses actions. De pouvoir prendre ses décisions…

Néanmoins, trop de créateurs d’entreprise tombe dans le piège de l’isolement… Souvent du fait d’un entourage qui ne comprend pas la réalité de l’entrepreneuriat, ou tout simplement une décision de changement de vie professionnelle, l’entrepreneur peut se retrouver seul face à soi-même ;

Ce qui est terrible, car au-delà du sentiment d’isolement, se retrouver seul c’est aussi déprimant, lourd et limitant en termes de créativité et d’énergie. D’où l’important de savoir s’entourer, de se créer un réseau nourrissant, et stimulant. De choisir sa tribu si son entourage immédiat n’est pas aidant.

Être indépendant ne veut pas dire être seul, vous pouvez (et c’est fortement recommandé) vous entourer.

Vous pouvez profiter d’aides financières

La France a un avantage énorme pour les entrepreneurs, notamment par rapport au reste du monde (pour vivre au Royaume-Uni, je peux le confirmer) : elle propose de nombreux systèmes d’aides.

En revanche, il n’est pas toujours simple de trouver les bonnes informations au bon moment : comment savoir quelles aident existent ? Comment y accéder ? Si je peux en profiter ?

Ce travail de recherche et de gestion administrative peut rapidement devenir très chronophage et énergivore. C’est pour cette raison que je vous encourage à vous reposer sur des solutions déjà existantes, comme vous pouvez le voir sur le site de Partners Finances, afin de ne pas perdre trop de temps et d’énergie sur ce sujet.

Le temps est la ressource la plus précieuse des entrepreneurs

Comme je l’ai vu passer quelque part sur les réseaux sociaux, « le temps ce n’est pas de l’argent, c’est de la vie ».

Pensez donc à faire de la gestion du temps votre priorité absolue.

Pour ma part, comme je l’enseigne dans le programme Soft Skills 2.0, je fonctionne avec le système suivant :

  • Je fixe ma priorité absolue de la journée, avant de démarrer ma journée
  • Je prends des RDV avec moi-même pour m’assurer d’avancer sur ce qui est important
  • Je protège mon temps en me rendant indisponible pour des sollicitations durant les weekends, les pauses déjeuner et les soirées. Pour cela, j’utilise des systèmes de prise de RDV comme Calendly, et le relie à mon agenda. Impossible donc de pouvoir prendre des RDV avec moi lorsque je suis déjà en RDV avec-moi-même par exemple.

Et vous, quel est votre système d’organisation et de gestion du temps ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code