4 raisons de ne pas créer son entreprise

Boostez votre cerveau

Récemment, nous avons vu sur pourquoi entreprendre un article sur 5 raisons d’être entrepreneur. Ces arguments « pour » l’entrepreneuriat sont très motivants et me poussent à tenter ma propre expérience. Cependant, d’autres personnes de mon entourage m’ont également donné des arguments « contre » l’entrepreneuriat.

Alors qu’elles sont les raisons pour lesquelles il ne faut pas entreprendre et créer son entreprise ?

1- Ne pas entreprendre car il faut rentabiliser les études

Hé oui, les études ça coûte cher. C’est un investissement long terme (souvent étalé sur 5 ans) que doivent supporter les parents, mais aussi de plus en plus d’étudiants eux-même (notamment en école de commerce) par le biais de prêts étudiants. Les investisseurs (parents et étudiants) attendent un retour sur investissement. Or créer son entreprise, dans la plupart des cas, ne permet pas d’avoir un revenu convenable la première année. Pas de retour sur investissement dans ce cas. Il ne faut donc surtout pas tenter de créer son entreprise, surtout à la sortie des études !

2- Ne pas entreprendre car il faut s’assurer son avenir

Entreprendre c’est risqué. Un travail salarié ou encore mieux, de la fonction publique, c’est la sécurité. Alors pourquoi prendre le risque de ne pas gagner d’argent ou pire d’en perdre, dans une aventure incertaine ? Avoir un travail stable et sûr est bien plus rassurant (et permet de rentabiliser l’investissement du diplôme plus surement ;-)). Il vaut mieux avancer sur des bases solides et stables pour bâtir son avenir plutôt que sur un sol fragile et mouvant.

3- Ne pas entreprendre car il y aura une famille à nourrir

Après avoir fondé une famille, n’est-il pas téméraire de prendre les risques de créer son entreprise plutôt que d’assurer le confort matériel de sa famille ? Entreprendre dans ce cas serait un acte égoïste ne trouvez-vous pas ?

4- Ne pas entreprendre car il n’y aura plus de temps libre

Créer son entreprise, c’est être confronté à une forte masse de travail. Travailler matin, midi, soir et même les weekends. Alors quand est-ce que l’entrepreneur vit-il ? Sans temps libre, comment peut-il profiter de la vie ? Il faut travailler pour vivre et pas l’inverse, vivre pour travailler.

Et vous qu’en pensez-vous ? Toutes ces objections vous découragent-elles d’entreprendre ?

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
7 commentaires
  • Louis

    1-Investir dans les etudes, c’est investir dans la theorie…il reste la 2e phase, la pratique et cette phase passe par la creation d’entreprise! 5 ams d’etudes…pourquoi pas attendre une 6e annee d' »investissement » pour reellement voir la materialisation de tout cet apprentissage.
    2-S’assurer son avenir certes, mais un avenir fait de frustration ou de soumission?
    3-Egoiste d’entreprendre quand on a une famille? Non une prise de responsabilite, une lecon de vie pour ses enfants plus tard…meme en cas d’echec.
    4- En entreprenant dans ce que l’on aime, sa passion, le travail devient plaisir. Un moment pour aller au bout de son projet, puis si succes il y a au bout, on peut gerer par soi-meme son temps, et se tourner vers d’autres centres d’interet!

  • Jérôme

    Merci Louis pour ce commentaire.
    En effet, entreprendre dans le sens créer son entreprise est bien plus qu’une opération financière. C’est une expérience humaine profonde qui va changer la personne elle même. Une personne réalisant son rêve sera beaucoup plus heureuse et donc rendra plus heureuse sa famille que si elle reste frustrée même avec le confort financier et matériel que lui procure un emploi stable et sécurisé.

  • Le Courrier Industriel

    Je crois que je peux reprendre tous les points avancés et démontrer qu’ils sont favorables aux entrepreneurs.
    Les temps changent, le travail aussi.
    La génération qui nous a précédé a connu les 30 glorieuses, le chômage structurel quasi nul, et un emploi presque garanti à vie (avec en plus la possibilité de grimper les échelons).
    Ce temps est révolu. La sécurité de l’emploi n’existe plus et le statut du travailleur est en train de changer profondément (j’en veux pour preuve, la légifération de l’auto-entreprenariat dès l’âge de 16 ans).
    J’ai tendance à penser que demain, nous serons tous entrepreneurs et maîtres de notre destin professionnel et économique.
    Même si le pas est dur à franchir, je pense qu’il est en fait salvateur.

  • Jérôme

    Merci pour ce commentaire instructif. En effet, comme le montre l’article suivant :http://www.entreprise-business.com/news/16-ans-createur-entreprise, il est maintenant possible de devenir entrepreneur très jeune. Cela montre la nouvelle tendance et l’importance que prend l’entrepreneuriat dans notre société. De quoi avoir de moins en moins peur et de fausses raisons d’entreprendre aujourd’hui ;-).
    D’ailleurs on peut trouver beaucoup plus facilement des arguments pro-entrepreneuriat comme pour l’article : http://www.pourquoi-entreprendre.fr/2010/05/04/5-raisons-detre-entrepreneur/

  • Annonces Légales

    Chacun des points évoqués peut aussi être un argument en faveur de entrepreneuriat :
    – jeune,
    – ayant fait des études courtes,
    – ayant trop de temps libre pour le coup car pas encore dans son premier emploi,
    – entreprendre pour assurer son avenir…

    On comprend ainsi mieux que tant de jeunes se lancent alors dans l’aventure.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée